twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ghana : le régulateur télécoms s’est doté d’une plateforme de supervision en temps réel du trafic voix et data international

mercredi 24 octobre 2018

Le président de la République du Ghana, Nana Akufo-Addo, a inauguré la plateforme commune de supervision des télécommunications, le 23 octobre 2018. L’infrastructure construite par Kelni GVG permettra à l’Autorité des communications du Ghana (NCA) de suivre en temps réel le trafic télécoms international.

Cet outil garantira ainsi au gouvernement un calcul exact des taxes sur les appels internationaux. Le dispositif qui peut géolocaliser les SIMBOX contribuera aussi à la lutte contre la fraude télécoms. Enfin, sa compétence de supervision des services de transfert d’argent mobile aidera le Ghana à combattre le blanchiment d’argent.

Edmund Fianko, chef de projet à la NCA, a expliqué que la « plateforme commune est un système de vérification, elle ne génère pas de revenus directs. Jusqu’à présent, nous nous contentions d’avoir confiance. Nous pouvons désormais vérifier les données issues des opérateurs de téléphonie de manière indépendante ».

La ministre des Communications, Ursula Owusu-Ekuful, a souligné qu’il « n’a jamais été question d’empiéter sur la vie privée des citoyens. Certaines organisations de la société civile ont lancé cette rumeur qui a conduit à des actions en justice contre la plateforme commune. Elles ont été déboutées […] Notre seule motivation est de fournir un moyen objectif de vérifier les informations issues des compagnies de téléphone à des fins fiscales, conformément à la loi ».

Au-delà d’un meilleur suivi du trafic télécoms pour une augmentation des recettes fiscales, la plateforme commune de supervision des télécommunications permettra aussi au gouvernement ghanéen de réaliser une économie de 1,1 million de dollars US par mois.

En effet, Kelni GVG recevra 1,5 million de dollars US par mois pour sa gestion ; Subah Infosolutions, l’ancien contrôleur du trafic télécoms international percevait 2,6 millions de dollars US. Après cinq ans, la plateforme construite et gérée par Kelni GVG, dans le cadre d’un accord de construction, d’exploitation et de transfert (BOT), appartiendra au Ghana.

(Source : Agence Ecofin, 24 octobre 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)