twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ghana : le ministère de la Communication annonce une nouvelle opération d’identification des abonnés télécoms en 2020

mardi 15 octobre 2019

La ministre de la Communication, Ursula Owusu-Ekuful, a annoncé qu’à compter du 1er janvier 2020, tous les utilisateurs de téléphones mobiles seraient tenus de faire identifier à nouveau leur carte SIM.

Dans les colonnes de Ghanaian Times, elle indique que « même si les règles d’identification de la carte SIM sont toujours en vigueur, elles ne sont pas appliquées en raison de l’absence d’une carte d’identité acceptable et de fausses preuves, ainsi que de l’absence de vérification par une base de données nationale pour garantir la traçabilité des personnes qui ont enregistré la carte SIM ».

La nouvelle opération, qui se déroulera de janvier à juin 2020, vise donc à nettoyer davantage le marché télécoms national des cartes SIM fantômes utilisées par les criminels pour commettre des actes répréhensibles tels que le chantage, les menaces, l’escroquerie, le détournement du trafic télécoms.

Selon Ursula Owusu-Ekuful, l’identification n’a pas seulement pour but de protéger les citoyens contre les criminels. Elle leur offre également l’opportunité d’accéder à une meilleure expérience des services de télécommunications.

« L’identification des SIM permet également aux abonnés d’être correctement identifiés pour l’utilisation de services à valeur ajoutée tels que les services bancaires mobiles, le Mobile Money et les services de paiement électronique ».

C’est en 2011 que le Parlement a adopté le règlement sur l’identification de la carte SIM dans le pays. La législation prévoyait que, dès 2012, aucune carte SIM ne serait utilisée sans être dûment enregistrée, et qu’aucun opérateur de réseau mobile, par conséquent, ne serait capable d’activer une carte SIM pour un nouveau client sans avoir appliqué cette règle. Mais sept ans plus tard, des Ghanéens réussissent toujours à accéder au réseau télécoms sans être en règle.

(Source : Agence Ecofin, 15 octobre 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)