twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ghana : le gouvernement veut réduire à 1 % la taxe sur les transactions électroniques

lundi 28 novembre 2022

Annoncée en novembre 2021, la taxe sur les transactions électroniques prévoyait initialement des prélèvements de l’ordre de 1,75 % sur toutes les transactions. Face à l’opposition des différentes parties prenantes, le taux de prélèvement avait été réduit à 1,5 %.

Le gouvernement ghanéen propose de réduire le taux de la taxe sur les transactions électroniques (e-levy) de 1,5 % à 1 % de la valeur de la transaction. C’est ce qu’a annoncé Ken Ofori-Atta, ministre ghanéen des Finances (photo), lors de la présentation du budget 2023 devant le Parlement, le jeudi 24 novembre. Le gouvernement prévoit également de supprimer le seuil quotidien de transactions exonérées fixé à 100 cedis (6,91 USD).

«  Le gouvernement a reçu plusieurs propositions de révision de la taxe sur les transferts électroniques, et travaille en étroite collaboration avec toutes les parties prenantes pour évaluer l’impact de la taxe afin de décider de la prochaine ligne d’action — qui inclura une révision des différentes exclusions  », a déclaré M. Ofori-Atta.

L’e-levy a été proposée par le gouvernement dans le cadre du budget 2022 pour réduire le déficit public et élargir sa base fiscale. Après avoir été rejetée par l’Assemblée nationale en novembre 2021, elle a finalement été adoptée en mars 2022. Cependant, cette initiative très controversée «  n’a pas rapporté les ressources escomptées  ». Accra espérait lever plus de 900 millions USD qui serviront à soutenir entre autres l’entrepreneuriat, l’emploi des jeunes, la cybersécurité, le numérique et le développement des infrastructures routières.

Selon M. Ofori-Atta, la révision de l’e-levy fait partie des mesures initiées par le gouvernement ghanéen pour restaurer la stabilité macroéconomique et accélérer la transformation de l’économie nationale.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 28 novembre 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 649 296 abonnés Internet

  • 16 127 680 abonnés 2G+3G+4G (96,87%)
    • 2G : 16,79%
    • 3G : 29,09%
    • 4G : 54,12%
  • 229 722 abonnés ADSL/Fibre (1,39%)
  • 290 750 clés et box Internet (1,74%)
  • 1444 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,39%
  • Internet mobile : 98,61%

- Liaisons louées : 4 433

- Taux de pénétration des services Internet : 99,03%

(ARTP, 30 septembre 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 279 856 abonnés
- 239 481 résidentiels (85,57%)
- 40 375 professionnels (14,43%)
- Taux de pénétration : 1,62%

(ARTP, 30 septembre 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 607 679 abonnés
- Taux de pénétration : 119,79%

(ARTP, 30 septembre 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik