twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ghana : le gouvernement a entamé la construction à travers le pays de centres TIC communautaires

mercredi 3 juin 2020

Ces infrastructures technologiques seront spécifiquement construites dans les zones rurales pour permettre aux populations d’accéder aux services numériques proposés par l’Etat. Leur réalisation est financée par le Ghana Investment Fund for Electronic Communications (GIFEC).

La ministre des Communications du Ghana, Ursula Owusu-Ekuful, a lancé les travaux de construction de nouveaux centres TIC communautaires à travers le pays. Ils sont au nombre de trente et contribueront à donner aux populations des zones rurales un accès aux services numériques que le gouvernement multiplie dans le cadre de la numérisation de l’administration publique.

Les différents chantiers doivent être achevés dans trois mois. Ils font suite à une enquête du ministère des Communications qui a révélé que beaucoup de communautés et de nombreuses personnes sont encore enclavées numériquement, en raison de l’insuffisance de moyens technologiques adéquats. La construction des centres TIC a été évaluée à 8 millions de cédis ghanéens (1,4 million USD) fournis par le GIFEC.

« Cette période a clairement démontré que les technologies de l’information et des communications sont essentielles pour nous maintenir tous connectés en sécurité. Le monde entier a été pris au dépourvu par l’ampleur et l’intensité de cette pandémie [...] Le Ghana est meilleur que la plupart des autres pays de notre région, mais nous n’avons toujours pas d’infrastructures TIC solides et adéquates qui puissent nous fournir les outils dont nous avons besoin pour vivre et travailler à distance », a déclaré Ursula Owusu-Ekuful.

La ministre a indiqué que les centres TIC communautaires serviront également de centre de ressources commerciales pour les zones rurales et éloignées. Ils serviront également de centres de connectivité pour les ministères, les départements et les agences, les établissements de santé, les établissements d’enseignement et même les entreprises en ligne qui devront en retour contribuer financièrement à leur fonctionnement.

(Source : Agence Ecofin, 3 juin 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)