twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ghana : le Parlement a voté une exonération fiscale pour l’Institut technologique des sciences spatiales

jeudi 16 juillet 2020

Le Parlement ghanéen a approuvé une exonération fiscale de 295 000 $ en faveur de l’Institut technologique des sciences spatiales (GSSTI). Le GSSTI va se doter d’équipements pour le projet d’observatoire de radioastronomie du Ghana. Il veut former du personnel de qualité pour les sciences spatiales.

L’Institut technologique des sciences spatiales du Ghana (GSSTI) peut désormais acquérir des équipements et du matériel informatique pour le projet d’observatoire de radioastronomie du Ghana et la colocation de la station de réception au sol pour satellite d’observation de la Terre de Kuntunse. Le Parlement a approuvé à cet effet une exonération fiscale de 4 907 555 rands sud-africains (295 000 $) en faveur de l’institution, rapporte le site d’informations ghanaweb.com.

Parmi les équipements dont veut se doter le GSSTI, figurent entre autres un récepteur de référence du système mondial de navigation par satellite (GNSS), une antenne géodésique et un système sismique pour étudier les tremblements de terre et la tectonique des plaques. L’observatoire fera partie du réseau mondial de télescopes à interférométrie à très longue base (e-VLBI) qui entreprend conjointement des recherches scientifiques. La technique e-VLBI est utile pour mesurer le déplacement des plaques tectoniques terrestres et aider à prévoir les séismes ; elle permet d’observer les variations de l’orientation de la Terre et de la longueur du jour, ce qui peut être utile dans la recherche sur le changement climatique.

L’exonération fiscale obtenue par le GSSTI est le fruit d’une demande introduite à cet effet à l’Assemblée nationale le 2 juin 2020 par le ministre de la Planification, George Yaw Gyan-Baffour, au nom du ministre des Finances. Grâce aux équipements et matériels informatiques obtenus grâce à cette exonération fiscale, le GSSTI a pour ambition de devenir un centre de recherche et de formation pour les étudiants, les scientifiques et les ingénieurs du Ghana et de la sous-région.

Selon Mark Assibey Yeboah le président du Comité des finances du Parlement, une fois achevé, le projet d’observatoire de radioastronomie du Ghana permettrait au GSSTI de développer de manière significative un capital humain hautement qualifié pour des secteurs tels que l’astronomie, l’astrophysique, la cosmologie et les sciences spatiales.

(Source : Agence Ecofin, 16 juillet 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)