twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ghana : MTN ne déploiera plus la phase pilote de la 5G cette année comme prévu

vendredi 24 juin 2022

MTN désire apporter l’ultra haut débit à ses clients au Ghana. Pour le déploiement de cette technologie, la société a besoin de l’autorisation réglementaire des autorités.

L’opérateur de télécommunications MTN Ghana ne pense plus déployer la phase pilote de son réseau mobile de cinquième génération (5G) dans le pays, cette année comme prévu. C’est ce qu’a annoncé Selorm Adadevoh, directeur général de la société lors d’un récent forum virtuel des parties prenantes et des médias.

Selon la société, cette décision est due au fait que l’industrie ne semble pas prête à attribuer des licences aux opérateurs cette année. Le nouveau calendrier pour le déploiement de la phase pilote de la 5G au Ghana n’a pas été dévoilé pour l’instant. «  Puisque j’ai promis une fois et que j’ai échoué, je ne veux pas faire une autre promesse tant que nous ne sommes pas absolument sûrs  », a déclaré M. Adadevoh.

C’est en août 2021 que MTN a commencé à présenter ses projets pour la 5G au Ghana dans le cadre de sa stratégie «  Ambition 2025  ». En mars 2022, la société avait annoncé que des discussions en cours avec les régulateurs pourraient conduire à une éventuelle acquisition de la licence 5G. À cette date, la société disait avoir modernisé au moins 1 322 sites en vue du déploiement de l’ultra haut débit. D’ailleurs, MTN Ghana a récemment confié la transformation numérique de ses activités à la société finlandaise Tecnotree. Cette dernière devait, entre autres, développer rapidement de nouvelles offres de services pour répondre aux exigences de la 5G et de l’Internet des objets (IoT).

Selon M. Adadevoh, le déploiement de l’ultra haut débit au Ghana revêt une importance capitale pour MTN, qui ambitionne de devenir un fournisseur «  leader de solutions numériques pour le progrès de l’Afrique  ». La société est consciente que les 98 % de couverture 4G prévue pour la fin de cette année ne pourront pas lui permettre d’atteindre cet objectif dans un contexte marqué par une forte demande numérique. Dans son dernier «  Mobility Report  » Ericsson a déclaré que «  les réseaux 5G joueront un rôle essentiel dans la réalisation des piliers technologiques pour concrétiser le plan Ambition 2025 de MTN  ».

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 24 juin 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)