twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ghana : Cinq mois après, Tigo et Airtel attendent toujours l’approbation du gouvernement pour leur fusion

mardi 22 août 2017

L’opération de fusion de Tigo Ghana et Airtel, engagée en fin février dernier à travers un accord signé par les deux compagnies tarde encore à être finalisée. L’approbation du gouvernement ghanéen représenté par l’Autorité Nationale des Communications (NCA), nécessaire à la conclusion de ce processus, est toujours attendue. Cela fait cinq mois que la situation perdure et suscite l’inquiétude des directions des deux entreprises, rapporte le site d’informations ghanabusinessnews.com.

Pour les employés des deux opérateurs télécoms, chaque jour qui passe sans dénouement à cette opération de fusion est un sursis. Depuis le dévoilement en janvier dernier par les deux entreprises de leur intention de ne former qu’une seule entité, un climat d’anxiété s’est installé parmi le personnel qui redoute une réduction d’effectif découlant de la redondance de certaines fonctions. Ce sont donc des centaines d’emplois qui sont menacés.

Du côté des consommateurs, c’est toujours l’impatience de ressentir l’impact de cette fusion sur leur pouvoir de communiquer qui prévaut. Tigo et Airtel avaient promis de capitaliser sur la large infrastructure réseau qui naîtra de cette fusion pour offrir l’accès aux services télécoms de haute qualité à un plus grand nombre de la population.

Actuellement, Tigo et Airtel, tout comme Expresso, sont sous le coup d’une injonction du ministère des Communications qui leur a donné jusqu’à la fin de l’année en cours pour étendre leur réseau dans le district d’Adaklu, dans la région de la Volta. En cas d‘échec, des sanctions seront prises.

(Source : Agence Ecofin, 22 août 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)