twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Gestion électronique des passations de marchés publics : A Saint-Louis, une quinzaine de collectivités locales outillées

vendredi 18 septembre 2015

Pour anticiper sur les changements à venir, la cellule de passation de marchés de Saint-Louis a organisé un séminaire à l’attention du personnel d’une quinzaine de collectivités locales de Saint-Louis. L’objectif était de leur permettre de se familiariser avec le système de gestion des marchés publics (Sygmap).

Trente participants des régions de Saint-Louis, Matam et Louga, soit deux participants par collectivité locale, ont pris part au séminaire, renseigne Abdou Faye, chef du pôle régional des marchés publics de Saint-Louis. En outre, pour M. Faye, ce séminaire, qui s’est étalé sur quatre jours, a permis aux différents acteurs de se familiariser avec les procédures liées à la gestion électronique des marchés publics. Avec cet outil, les collectivités locales auront l’autorité, dans une certaine mesure, à gérer eux-mêmes les marchés sans pour autant se référer à toutes les étapes au pôle régional. Ainsi, depuis les plans de passation jusqu’à la publication et l’attribution définitive, la structure contractante n’aura plus besoin de déposer des documents écrits. Pour M. Faye, « les collectivités locales vont saisir les données, et elles se verront attribuer un code d’accès pour les différentes étapes ». Avec cette approche, le raccourcissement des délais, la réduction de la charge de travail de la direction centrale des marchés publics et le désengorgement des archives seront une réalité, selon M. Faye.Durant ces quatre jours, la présentation du portail, la création d’un compte, la validation des publications, le référencement d’une mise à jour, la gestion des procédures et leur déroulement seront autant de questions abordées par les formateurs.

A. M. Ndaw

(Source : Le Soleil, 18 septembre 2015)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)