twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Gestion du foncier et des inondations, aménagement du territoire,… : Le Sénégal lance la première station Gps de l’Afrique de l’ouest

vendredi 29 juin 2012

C’est une révélation de taille : jusque là, les géomètres du pays travaillaient avec la technologie Global Positioning System (Gps), qui permet la localisation n’importe où dans le monde, via un repérage satellite, sans aucune interconnexion avec une station. C’est le représentant de l’Ordre nationale des géomètres du Sénégal qui a glissé l’aveu hier, au cours de la cérémonie de lancement officiel de la station Gps permanente du Sénégal. Une première initiative du genre dans le pays, mais également en Afrique de l’ouest. Une technologie de pointe, qui répond aux normes internationales et qui aura un rôle ô combien important, pour tout ce qui touche à l’aménagement du territoire, par exemple.

Le directeur général de l’Agence de l’informatique de l’Etat (Adie), Khas­soum Wane, qui présidait la cérémonie, a même esquissé un début de solutions, relativement à la gestion du foncier et des inondations ou encore la réalisation d’équipements et d’infrastructures socio-économiques de base. A ces prévisions, s’ajoutent des possibilités pour les entreprises privées et publiques, notamment les géomètres et architectes, d’accéder à des données géographiques de références très précises pour la localisation. A propos de localisation, Youssou Ndong, le directeur des travaux géographiques et cartographiques a indiqué qu’elle va avoir un impact certain sur les coûts consentis à cet effet. Tout comme cette nouvelle station va générer beaucoup de ressources pour l’Etat du Sénégal, qui est invité, dans la foulée, à s’investir dans la multiplication des stations Gps permanentes.

Cette première station du genre au Sénégal, élément important du Système sénégalais de référence spatiale (Ssrs), est un des fruits du projet d’appui canadien au processus d’élaboration du Plan national de géomatique (Png) du Sénégal, financé par la Coopération canadienne.

D’un coût global de 50 millions de francs Cfa, cette station Gps s’inscrit dans un cadre stratégique pour le développement et l’utilisation de la géomatique au Sénégal, afin d’en faire un outil de développement durable.

Aly Fall

(Source : Le Quotidien, 29 juin 2012)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 141 900 abonnés Internet

  • 12 848 086 abonnés 2G+3G+4G (97,77%)
    • 2G : 27,55%
    • 3G : 46,81%
    • 4G : 25,65%
  • 163 820 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 126 486 clés et box Internet (0,96%)
  • 3 508 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,27%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 540

- Taux de pénétration des services Internet : 81,08%

(ARTP, 30 juin 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 216 286 abonnés
- 175 400 résidentiels (81,10%)
- 40 886 professionnels (18,90%)
- Taux de pénétration : 1,33%

(ARTP, 30 juin 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 17 728 844 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)