twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Gestion des flux import-export : La Douane se dote d’un nouveau système

mardi 15 février 2011

Afin de rendre les services des douanes beaucoup plus performants notamment en matière de gestion des flux import-export, le ministère de l’Economie et des Finances a acquis un nouveau système qui permettra d’avoir accès à l’information en temps réel dans les 30 postes frontières du pays.

Pour une administration des Douanes de plus en plus performante et efficace, le ministère de l’Economie et des Finances du Sénégal vient de se doter d’un nouveau système de transformation des flux import-export. Cette logistique moderne a été récemment acquise auprès d’Ibm et Cfao Technologies, partenaire commercial d’Ibm en Afrique de l’Ouest. Basé sur deux serveurs mainframe Ibm z10, le nouveau système va permettre aux responsables de la Douane d’avoir « un accès en ligne à l’informatique en temps réel à travers les 30 postes frontaliers du pays », lit-on dans un communiqué. Concrètement, il pourra permettre aux officiers des Douanes de vérifier si les droits de douanes payés à l’import sur les marchandises entrant au Sénégal sont corrects.

D’ailleurs, Simon Pierre Thiaw de la direction des Douanes trouve qu’avec ce nouvel outil, les agents douaniers sont désormais capables de transformer les processus douaniers et d’assurer un travail efficace et précis. Quant à Jean-Noël Le Foll, manager général de Cfao Technologies au Sénégal, il voit le système comme « l’un des plus puissants dans la région de l’Afrique de l’Ouest ». Et de ce fait, il permettra une prise de décision rapide et précise. Cet outil va permettre un accroissement de la performance des douaniers à hauteur de 70 % et va réduire la consommation d’énergie de 20 %. Il en est de même des charges d’exploitation qui seront diminuées de 30 %.

Le ministère de l’Economie et des Finances du Sénégal s’ajoute ainsi à la liste de plusieurs administrations dans le monde qui utilisent le mainframe d’Ibm. « Cet accord avec le ministère de l’Economie et des Finances sénégalais est un très bon exemple de la manière dont la technologie peut être appliquée à la modernisation des systèmes gouvernementaux et au soutien de la croissance économique », a souligné Mamadou Ndiaye, directeur général d’Ibm Sénégal. On note toutefois que ce nouveau système, qui remplace le précédent confiné au Port et à l’aéroport, sera opérationnel d’ici la fin du mois de février 2011.

Maguette Ndong

(Source : Le soleil, 15 février 2011)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)