twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Gestion des données : Rétropédalage pour WhatsApp

lundi 18 janvier 2021

WhatsApp reporte la mise en vigueur de sa nouvelle politique de gestion des données des utilisateurs. Sous le feu des critiques, le réseau social fait marche arrière après des tentatives de sauvetages qui n’ont pas rassuré.

La nouvelle politique de WhatsApp sur la gestion des données personnelles des abonnées n’entrent plus en vigueur le 8 février. Le réseau social a fait un rétropédalage, reportant au 15 mai la mise en vigueur de la mesure. Il se rétracte, le temps probablement de voir la polémique se dissiper ou de repenser sa communication autour de cette décision. Et pour cause, l’annonce de WhatsApp d’accéder à plus de données de ses utilisateurs et de les partager avec sa maison mère Facebook a provoqué une vague de critiques sur la toile.

Dans un communiqué de Presse transmis à Cio Mag le 14 janvier dernier, Facebook assurait que « la mise à jour de la politique, qui ne concerne essentiellement que les messages à une entreprise, n’a aucune incidence sur la confidentialité de vos messages avec vos amis ou votre famille. Pas de changement sur le plan de la confidentialité et de la sécurité de votre messagerie personnelle : les messages personnels sur WhatsApp et Facebook restent protégés par le chiffrement de bout en bout. En résumé, ni WhatsApp ni Facebook ne peuvent lire vos messages ou écouter vos appels avec vos amis, votre famille et vos collègues de travail. »

« La récente mise à jour de WhatsApp comprend des changements relatifs à l’envoi de messages à une entreprise sur WhatsApp, ce qui est optionnel et n’affecte pas la très grande majorité des utilisateurs », a ajouté la maison mère de WhatsApp.

Malgré ces assurances, la panique ne s’est pas estompée. En quelques jours, des milliers d’utilisateurs ont entamé une migration vers d’autres applications de messagerie. WhatsApp payant ayant ainsi le lourd tribut de Facebook dont la crédibilité en termes de gestion des données personnes a été entachée ces dernières années.

Souleyman Tobias

(Source : CIO Mag, 18 janvier 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)