twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Gestion des appels entrants : Revoilà l’affaire « Global Voice » !

vendredi 3 juin 2011

Revoilà l’affaire « Global Voice » ! L’année dernière, les syndicats de travailleurs de la Sonatel avaient poussé le gouvernement à renoncer à son projet de gérer les appels téléphoniques entrants qui devait apporter au gouvernement des rentrées financières de 50 milliards de francs Cfa tous les ans. Devant la levée de boucliers des travailleurs de la Sonatel (leur mouvement avait paralysé toute l’économie liée à l’internet) le gouvernement avait reculé. Retour en zone.

En conférence de presse ce vendredi 03 juin à Dakar, Serigne Mbacké Ndiaye, le porte-parole du président Wade a confirmé la nouvelle. Il voulait donner les tenants et les aboutissants de la mission conduite par le président du Sénat, Pape Diop, auprès des émigrés Sénégalais en Europe, pour les convaincre du bien-fondé d’un partenariat entre l’Etat du Sénégal et l’opérateur « Global Voice ».

"Il fallait dire aux Sénégalais de l’extérieur que le gouvernement du Sénégal, le chef de l’Etat a décidé de reprendre le décret avec Global Voice (pour des appels internationaux entrant au Sénégal)", a-t-il déclaré. La mission comprenait aussi le ministre de la Communication, Moustapha Guirassy, du président de l’Association des consommateurs sénégalais, entre autres, pour porter le message du chef de l’Etat sur ce contrat.

Pour tout dire, la mission - qui a subi des huées à Paris-, entendait montrer des sucettes à la diaspora sénégalaise, elle qui est particulièrement concernée par les appels téléphoniques. Des 50 milliards attendus, un montant de 25 milliards seraient destinés à l’électrification rurale, 15 ou 20 milliards aux Sénégalais de l’extérieur, a ainsi annoncé Serigne Mbacké Ndiaye. Selon lui, ces ressources serviront, d’une part, à créer un fonds d’habitat à ceux qui souhaitent construire au pays et, d’autre part, à lever un fonds de retour pour d’autres qui décider de rentrer pour investir.

"Certains sont porteurs de projet, ils veulent revenir et contribuer au développement économique parce que maintenant, en Europe c’est le marasme économique total", a dit Serigne Mbacké Ndiaye. Serigne Mbacké Ndiaye a promis qu’une commission sera mise en place avec les associations qui vont siéger pour participer à la sélection des candidats au retour et participer à la gestion des fonds.

Lamine Sène

(Source : Nettali, 3 juin 2011)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)