twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Gestion déléguée de la Société béninoise d’Infrastructures numériques : Le gouvernement signe une convention avec la Sonatel

mercredi 26 mai 2021

Nouveau gestionnaire délégué de la Société béninoise d’Infrastructures numériques (Sbin) pour l’accélération de la croissance et l’inclusion sociale, la Sonatel a signé, vendredi 21 mai dernier, une convention avec le gouvernement béninois à Cotonou. La cérémonie a réuni Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation, de son collègue chargé des Finances, Romuald Wadagni, et de Sékou Dramé, directeur général de la Sonatel.

Au nom du gouvernement béninois, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation, son collègue chargé des Finances, Romuald Wadagni, ont paraphé, vendredi 21 mai dernier à Cotonou, la convention de gestion déléguée de la Société béninoise d’Infrastructures numériques (Sbin) avec la Sonatel, représentée par Sékou Dramé, son directeur général. La signature de cette convention est l’aboutissement d’un long processus, selon Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation, qui n’a pas manqué de témoigner sa gratitude à toutes les personnes qui ont contribué à la mise en œuvre de ce projet. Elle pense que cette cérémonie marque le début d’un cheminement qui va conduire à une société qui fournira aux populations béninoises des services numériques innovants et de grande qualité. « Je voudrais dire aux responsables du groupe Sonatel que nous les avons choisis pour leur expertise et attendons beaucoup d’eux », a-t-elle indiqué. Sékou Dramé, directeur général de la Sonatel, s’est réjoui de l’accueil et de l’hospitalité des autorités béninoises depuis l’arrivée des équipes de Sonatel à Cotonou. « Nous sommes honorés du choix porté sur nous et pensons contribuer à la vision du gouvernement de faire du Bénin la plateforme des services numériques de l’Afrique de l’Ouest pour l’accélération de la croissance et l’inclusion sociale.

Une notoriété reconnue dans la sous-région

« Cette vision est en parfaite convergence avec celle du groupe Sonatel qui se veut être un opérateur panafricain, partenaire privilégié de la transformation numérique », a-t-il déclaré. A l’en croire, c’est convaincu de son expérience et de ses prouesses dans le secteur au Sénégal, au Mali, en Guinée, en Guinée-Bissau et en Sierra-Leone que le gouvernement béninois a bien voulu leur confier cette délégation de gestion. « Ainsi, les investissements prévus dans les prochaines années par l’Etat du Bénin permettront aux populations de bénéficier de la meilleure expérience client pour les usages des services numériques », a-t-il ajouté. Pour lui, à travers ce modèle de partenariat sud-sud, le groupe Sonatel s’engage à apporter son expertise et son dynamisme pour proposer des services innovants aux consommateurs.

« Soyez rassurés que nos équipes mettront tout en œuvre pour la réussite de cette mission », a-t-il conclu. Romuald Wadagni, ministre de l’Economie et des Finances, quant à lui, félicite le groupe Sonatel et leur rappelle les objectifs visés par le gouvernement en leur confiant la Sbin. « Nous voulons faire du Bénin, l’endroit où partent les innovations numériques pour toute l’Afrique, car nous sommes convaincus que le numérique va contribuer davantage à révéler le Bénin au monde entier », a-t-il martelé. Toutes choses qui apporteront de la valeur ajoutée à l’économie béninoise. Rassurant le groupe Sonatel du soutien financier du gouvernement béninois, il les invite à faire de la Sbin, un acteur majeur du numérique lors des grands rendez-vous. « Vous avez l’appui et le soutien financier qui ne vous manqueront pas », a-t-il conclu.

Christian Hounongbe

(Source : La Nation, 26 mai 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)