twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Gestion - Division des investigations criminelles (Dic) : Malick Guèye, ex-patron de l’Art entendu

jeudi 7 juillet 2005

Malick Guèye, l’ancien directeur de l’Agence de régulation des télécommunications (Art), limogé au début du mois de juin dernier, a été entendu, hier, par la Division des investigations criminelles (Dic). Une deuxième audition après celle de la veille.

Hier, le face-à-face entre Malick Guèye et les éléments de la Dic aura duré près de quatre heures. Convoqué à quatorze heures, il en ressortira libre peu après dix-huit heures. Sur les questions des enquêteurs, aucune indiscrétion n’a filtré. Des proches du Dg parlent d’une enquête interne.

Mais des informations reçues font état d’une enquête de l’Inspection générale d’Etat au niveau de l’Art et concernant la gestion de cette dernière. Ces mêmes informations accusent l’ex-Dg, Malick Guèye, de malversations et de mauvaise gestion. Ce que dernier rejette en bloc. (Voir aussi).

Sur le plan de la gestion technique de la structure, il lui a été aussi reproché d’avoir eu, durant tout le temps passé à la tête de l’Art, fait fi de l’existence du Conseil de régulation. Pourtant, au lendemain de son limogeage de l’organe de régulation des télécommunications, certains proches de Malick Guèye ont soutenu mordicus ne pas être au courant d’une quelconque enquête concernant l’Art. Aujourd’hui les faits leur prouvent le contraire.

Quant au principal concerné, à savoir Malick Guèye, joint au téléphone dans la soirée d’hier, il n’a pas voulu dire mot. Privilégiant les membres de sa famille venus lui apporter réconfort et soutien. Cependant, malgré sa promesse de rappeler, il n’en a rien été jusqu’à l’heure de mettre sous presse.

Asse Bahaid SOW

(Source : Le Quotidien, 7 juillet 2005)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)