twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Gaye Daffé. Les Disparités de Genre dans l’Accès et l’Utilisation des TIC au Sénégal

lundi 30 avril 2018

Les femmes sont devenues, dans les pays développés comme dans les pays en développement, des actrices majeures de la vie économique et sociale. Cette aspiration des femmes à une participation croissante à la vie économique est cependant entravée à la fois par leurs faibles capacités propres en termes de capital humain, mais aussi par les discriminations dont elles sont l’objet notamment dans l’accès aux TIC. L’objectif général de cette recherche était de mesurer et d’analyser les inégalités de genre dans l’accès et l’utilisation des TIC au Sénégal. Les résultats obtenus peuvent être résumés en trois points. Premièrement, il est apparu que même dans les cas où les ménages dirigés par les femmes sont dans une situation d’égalité avec ceux dirigés par les hommes en termes de dotation en TIC, les disparités de genre s’expriment en termes à la fois de contrôle (de l’équipement), de compétences (pour l’utilisation) et de contenus (services attendus). Deuxièmement l’analyse a montré que les disparités de genre dans l’accès à une technologie s’expriment moins lorsque son utilisation est exclusive, qu’elle requiert moins de compétences techniques et que son contenu est neutre ou adaptable. En ce sens, dans l’analyse des disparités de genre dans l’accès, les facteurs déterminants sont la disponibilité des infrastructures de base et le coût d’accès à la technologie. Pour l’analyse des disparités de genre dans l’utilisation, on doit en revanche distinguer deux types de TIC : celles dont l’usage est exclusivement personnel (téléphone mobile, internet, compte email) et celles à usage collectif (ordinateur, téléphone fixe). Troisièmement l’analyse a montré que s’il y a une similitude dans l’utilisation des fonctions de base des TIC par les hommes et par les femmes, il y a des disparités marquées dans celle des fonctions secondaires des TIC.

(Source : Africa Portal, avril 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)