twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Gambie : Gamcel va-t-il déposer le bilan ?

dimanche 5 avril 2020

L’opérateur de téléphonie mobile Gamcel vit de mauvais jours car elle fait face à de nombreuses difficultés financières. La société risque de faire faillite, si ses efforts de recapitalisation échouent.

Gamcel est la principale société de télécommunications de la Gambie . La société a été créée en 1990 par une loi du parlement en tant que fournisseur de services de télécommunications sous licence dans le pays. Cette société d’État est chargée de superviser la fourniture de télécommunications et de services Internet dans le pays. Elle se retrouve aujourd’hui, face à de nombreux défis financiers. Ses activités sont fortement à la baisse.

Elizabeth Johnson, la directrice générale de l’entreprise, l’avait indiqué le 28 mai 2019 au Comité des entreprises publiques (PEC) de l’Assemblée nationale. Jusque là, aucune initiative n’est entamée pour sauver l’opérateur leader. « Pour que l’entreprise continue à fonctionner, elle aura besoin d’importants investissements en capital pour étendre et moderniser ses infrastructures » a déclaré une employée de la structure s’exprimant sous couvert d’anonymat.

L’entreprise a pour ce faire, sollicité le gouvernement pour une recapitalisation de la société. En effet, une augmentation de capital permettra d’injecter de l’argent frais pour éponger l’ardoise de la compagnie publique. Cela permettra également de soutenir son développement. Gamcel exploite actuellement une infrastructure réseau 2G et 3G. Alors que, ses concurrents ont déployé des réseaux 3G et 4G dans tout le pays.

A l’ère où les opérateurs cherchent a migrer vers la 5G, cette position est très défavorable pour l’opérateur. Toujours en attente d’une main généreuse, l’entreprise se bat du peu qu’elle peut pour se maintenir.

Maryse Atsé

(Source : ICT4Africa, 5 avril 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)