twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Gabon : L’ANINF aide à la modernisation de la délivrances des actes administratifs aux fonctionnaires

lundi 25 mai 2020

Au Gabon, une nouvelle plateforme a été dévoilée, le 19 mai, dernier par l’Agence nationale des infrastructures numériques (ANINF). Ce outil digital vise à délivrer en ligne les documents administratifs dont ont couramment besoin les fonctionnaires.

L’ANINF a présenté via les réseaux sociaux, e-solde, une nouvelle application en ligne capable de délivrer les actes administratifs des agents de la fonction publique comme les bulletins de salaire, les relevés des prestations familiales, les dossiers sur la carrière, etc. Un outil qui fera entrer le pays dans une nouvelle ère.

Anticiper

L’ANINF a besoin d’obtenir l’accord du ministère de la fonction publique qui a les registres de tous les fonctionnaires et du ministère des finances, qui gère les soldes pour opérer le déploiement de l’application e-solde. La date officielle de lancement n’est donc pas pour l’instant à l’ordre du jour. La priorité actuelle est mise sur le plan de riposte contre la covid-19 qui sévit.

Selon nos informations les tests sont très encourageants. Pour les responsables de la structure étatique, ce n’est qu’une question de temps avant que e-solde soit lancé officiellement par les ministères engagés dans le projet. Par ce moyen, les autorités gabonaises espèrent efficacement lutter contre la fraude dans l’administration publique. Par ailleurs, ils pourront éviter les absences répétées des fonctionnaires pour cause de documents administratifs à faire.

Enfin, les coûts de délivrance des actes administratifs devraient baisser drastiquement. Il n’y a plus de formulaires à éditer et de longues procédures à suivre. La modernisation de ses formalités administratifs permettra, en outre, aux personnes réfractaires d’adopter définitivement l’outil informatique pour aux mêmes et par ricochet cela leur permettra de satisfaire les concitoyens.

Pour rappel, dans ses attributions, l’ANINF en plus de gérer les infrastructures télécoms de l’Etat, s’occupe également de concevoir des outils digitaux pour réussir le programme « gabon numérique ». Ce programme veut faire du Gabon, un pays émergent à l’horizon 2025 par la digitalisation des services publics.

(Source : ICT4Africa, 25 mai 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 141 900 abonnés Internet

  • 12 848 086 abonnés 2G+3G+4G (97,77%)
    • 2G : 27,55%
    • 3G : 46,81%
    • 4G : 25,65%
  • 163 820 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 126 486 clés et box Internet (0,96%)
  • 3 508 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,27%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 540

- Taux de pénétration des services Internet : 81,08%

(ARTP, 30 juin 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 216 286 abonnés
- 175 400 résidentiels (81,10%)
- 40 886 professionnels (18,90%)
- Taux de pénétration : 1,33%

(ARTP, 30 juin 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 17 728 844 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)