twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

GIM-UEMOA présente les enjeux de la monétique aux médias

mercredi 29 mars 2017

Le Groupement interbancaire monétique de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (GIM-UEMOA) a tenu ce mardi 28 mars, à son siège, à Dakar, une rencontre de sensibilisation avec les professionnels des médias. La rencontre de Dakar constitue une étape d’une longue série initiée par l’institution dans ses pays membres et qui s’inscrit dans le cadre de la vulgarisation de ses missions.

Placée sous le thème : « GIM–UEMOA, un outil d’intégration régionale et d’inclusion financière au service des administrations publiques-privées et des populations », la rencontre a été l’occasion pour le Directeur du GIM-UEMOA, Blaise AHOUANTCHEDE, d’inviter les citoyens des pays membres de la zone communautaire à davantage profiter des faciliter bancaires qu’offre son institution.

« Aujourd’hui grâce à GIM-UEMOA, les frais de transaction sont plafonné à 5 00 F Cfa TTC et ceci quelque soit l’établissement bancaire » a déclaré le patron de l’organe de régulation de la monétique interbancaire de la zone UEMOA.

Question sécuritaire, l’institution rappelle avoir mis en place un certain nombre de normes tendant à garantir toutes les transactions dans toute la zone UEMOA. « Nous sommes dans un espace communautaire unique. Quand il y’a une réglementation de l’UEMOA, elle s’applique à tout le monde et la Banque centrale veille à ce que tous les établissements appliquent la même règle. De la même manière, quand le GIM-UEMOA décide d’un certains nombres de normes opérationnelles, c’est une obligation pour ces derniers. » .

La rencontre a enregistré la participation de la Banque de l’Habitat du Sénégal (BHS) et du Crédit Agricole Sénégal.

Mis en place par la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest et la Communauté bancaire de la zone en 2003, le GIM-UEMOA assure l’interopérabilité et la compensation des opérations pour le compte d’une centaine de banques, a indiqué le DG du GIM-UEMOA. Ainsi, l’objectif poursuivi par la BCEAO est la mise en place d’un système interbancaire de paiement et de retrait par carte au sein des huit Etats membres.

Les transactions financières à travers la plateforme de GIM-UEMOA ont atteint plus de 550 milliards de FCFA à la fin 2016. Le Groupement a recensé 6 millions de transactions sécurisés. Le Groupement est composé aujourd’hui de 121 membres et plus de 105 établissements interconnectés. Quelques cinq millions de cartes sont actuellement en circulation dans la zone Uemoa. Plus de cinq mille points de service déployés sont recensés.

Amadjiguène Ndoye

(Source : Financial Afrik, 29 mars 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)