twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

GAW LAB - L’art numérique à toute vitesse : Passerelle entre les artistes et les informaticiens

mercredi 10 mai 2006

Les nouvelles technologies infiltrent tous les secteurs de la société. Cette assertion à force de redites sonne comme une tautologie. Ce que l’on sait moins, c’est qu’elles ont aussi fait leur entrée dans le monde artistique. Déjà, l’art numérique est en pleine expansion dans le monde. Et le Sénégal ne doit pas être en reste. C’est fort de ce constat que l’équipe de Gaw Lab soutient les artistes dakarois dans cette aventure.

C’est à l’occasion du Off de cette septième édition de la Biennale que l’association Gaw Lab, (rapide) en wolof, initie ses projets. A sa tête, trois actrices de la culture : Ngoné Fall, commissaire et critique d’art réputée, Karen Dermineur, spécialiste de l’art en réseau et Sylviane Diop, informaticienne. Le but de cette association privée à but non lucratif : « Etablir des passerelles entre le monde de l’art et le monde des technologies et de l’information », explique Sylviane Diop. Des liens rarement établis. D’où la composition plurielle de l’équipe, qui inclut en son sein aussi bien des artistes que des administrateurs de réseau ou des ingénieurs informaticiens.

L’association ambitionne de faire de Gaw Lab un incubateur d’idée, afin d’aider les artistes à mener à terme leurs projets, en trouvant des solutions adaptées aux contraintes locales. Une idée déjà formulée lors de l’édition 2002 de la Biennale, avec le projet Dak’Art Lab, animé par Sylviane Diop. Mais alors que ce dernier se limitait à une simple exposition des œuvres numériques d’artistes étrangers, le Gaw Lab va plus loin, avec les volets recherche et enseignement.

Tout au long de la Biennale, l’association organisera au Pen’Art, club de Jazz qui l’accueille dans ses locaux, diverses réflexions et formations portant sur les logiciels libres, avec la possibilité de les graver gratuitement, sur l’art plastique et le Netart avec l’artiste Amadou Sow, sur le problématique apprentissage d’une culture étrangère comme condition pour maîtriser les outils informatiques,... Des performances auront également lieu, avec une démonstration de mixages de sites ainsi que la présentation d’œuvres numériques et physiques issues du projet Correspondances.

Emmanuelle LOVAT

(Source : Le Quotidien, 10 mai 2003)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)