twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

GAFAM : le G7 annonce un accord historique pour taxer les multinationales

lundi 7 juin 2021

Le G7 a validé ce week-end l’idée d’une taxation internationale d’au moins 15% pour les grandes entreprises, et notamment les GAFAM.

L’idée a été prononcée ce week-end par le G7, rassemblement international composé de la France, du Royaume-Uni, de l’Allemagne, de l’Italie, du Japon, des États-Unis et du Canada. Les pays concernés ont ainsi validé l’idée d’une nouvelle législation fiscale internationale à destination des grandes entreprises, et notamment des GAFAM. Si le texte doit encore être validé par le G20, qui se tiendra le mois prochain, cette proposition inédite pourrait servir de base à une ambitieuse réforme mondiale de la fiscalité, plus adaptée à l’ère du numérique estime le Chancelier de l’Échiquier britannique Rishi Sunak, qui présidait le sommet. Le projet n’est en réalité pas nouveau, mais les discussions ont connu une nette accélération depuis quelques mois avec l’arrivée au pouvoir de l’administration Biden, qui a apporté son soutien à cette réforme. Du côté de la France, Bruno Le Maire présent sur place s’est félicité d’un accord historique résultant de “quatre ans de combat”.

Les GAFAM dans le viseur

Sans surprise, l’idée d’une fiscalité mondiale unique d’au moins 15% pour les multinationales devrait principalement toucher les GAFAM. Ce chiffre devrait d’ailleurs être un minimum, légal, puisque les États-Unis ont déjà proposé une taxation de 21%. Une bonne nouvelle donc, même si le projet n’est pas encore prêt de se concrétiser. L’accord obtenu par le G7 est seulement symbolique, et devra être présenté en juillet au prochain G20 de Venise. Si une validation est obtenue entre les 20 membres de l’organisation, la réforme pourra alors être envisagée plus concrètement. À titre de comparaison, l’Irlande, aujourd’hui considérée comme le principal paradis fiscal européen taxe aujourd’hui les grandes entreprises à hauteur de 12,5%, contre 34,43% en France. Ce n’est donc pas pour ses paysages que Google, Facebook, Apple et Twitter ont tous choisi le pays comme siège européen.

Amandine Jonniaux

(Source : Journal du Geek, 7 juin 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)