twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Fruit des négociations de l’ARTP : la Sonatel revoit « finalement » ses dernières offres illimix à la baisse

mercredi 26 août 2020

L’offre commerciale à « dominante Voix » est désormais à 2200F et non 4500F et l’autre à « dominante Données / Internet » passe de 7500 F à 5500F.

Le Directeur général de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes, M. Abdoul LY l’a annoncé, ce mercredi 26 août 2020, lors d’un point de presse dans un grand hôtel de la place.

« Tout est bien qui finit bien », dit l’adage.

Les négociations menées, de main de maître, par l’ARTP auprès de Sonatel-Orange, suite à la plainte des associations de consommateurs, se sont terminées sur une note on ne peut plus positive. Et ce, au grand bonheur des usagers.

L’opérateur historique, après moult tractations, a finalement accepté de réajuster ses dernières offres commerciales en tenant compte, bien sûr, des préoccupations du grand public.

D’une part, le prix de la dernière offre illimix de 4500F a été revue à la baisse. Désormais, celle-ci est fixée à 2200F. C’est donc une économie de 2300F au profit du client.

Cette offre est à dominante voix avec 50 mn de communications voix tous réseaux en sus, associée à une baisse du volume data (données / internet).

D’autre part, celle de 7500F est passée à 5500F, soit 2000F de moins.

Il s’agit concrètement de l’offre illimix à dominante données avec 3Go d’Internet en sus, doublée d’une baisse du volume de communications voix.

« Les nouveaux tarifs vont être appliqués dans les toutes prochaines heures », rassure le régulateur.

Ainsi, Sonatel fait machine arrière concernant ces deux offres, énergiquement décriées par les populations ces derniers jours. D’ailleurs, elles étaient les seules à cristalliser l’attention et la réaction des associations de consommateurs.

Aujourd’hui, « les usagers disposent d’une large palette d’offres leur permettant d’exercer un libre choix en fonction de leurs usages et de leur budget », à en croire le DG de l’ARTP.

Selon lui, « cela permettra au secteur des télécommunications de préserver la valeur du marché, principal atout pour poursuivre les investissements nécessaires au développement technologique et à la promotion de l’innovation dans les services numériques de qualité et adaptés aux besoins de toutes les couches de la population sénégalaise ».

Et M. Abdoul LY de préciser que « les autres offres commerciales de Sonatel-Orange ne posent pas de problèmes majeurs ».

(Source : Social Net Link, 26 août 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)