twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Fréquences télé : l’intersyndicale de la RTS veut un éclairage sur les conditions d’attribution

mardi 11 septembre 2007

L’intersyndicale des travailleurs de la Radio télévision du Sénégal (RTS, public), qui a observé mardi un sit in d’une heure, a demandé à l’Etat de dire sur quelles bases les fréquences de télévisions ont été attribuées à des promoteurs privés.

"On assiste à une libéralisation de l’audiovisuel. Nous demandons à l’Etat sur quelles bases il a attribué les fréquences télé", a déclaré Lucky Patrick Mendy, secrétaire général de la section télé du Syndicat des professionnels de l’information et de la communication (Synpics).

Les membres de l’intersyndicale des travailleurs de la RTS ont observé mardi un sit-in d’une heure de temps au Triangle Sud (11h30-12h30).

Selon Lucky Patrick Mendy, face à la concurrence le service public de l’audiovisuel est "laissé en rade" par les autorités. "Au moment où on va vers la concurrence, on est laissé en rade. L’Etat n’a pas assez fait pour la Radio télévision du Sénégal", a-t-il indiqué.

Quatre chaînes de télévision sont gérées par des privés. La 2Stv, la première a émettre en 2004, a été suivie de la RDV, Canal info et Walf Tv.

Face au "désistement" des autorités, le responsable de l’intersyndicale de la section télé de la RTS indique que ces camarades sont prêts à "défendre le service public de l’audiovisuel".

Prenant l’exemple de la France et du Japon, Lucky Patrick Mendy a dit que dans ces pays le service public de l’audiovisuel est financé "à coup de milliards".

"C’est un financement conséquent qui peut faire fonctionner la RTS, pas les recettes de publicités" a-t-il estimé.

(Source : APS, 11 septembre 2007)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)