twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Fréquences radio non exploitées : L’Artp coupe les ondes

vendredi 18 décembre 2020

L’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (Artp) a entamé la procédure de retrait des fréquences assignées et non exploitées, sur l’ensemble du territoire national.

L’exercice d’optimisation des fréquences FM permettra d’obtenir de nouvelles fréquences dans certaines localités du pays, au terme d’une série d’itérations qui se terminera en fin 2021. A cet égard, des lettres de mise en demeure ont déjà été adressées aux assignataires de fréquence concernés, informe une note signée du Directeur générale de l’Artp, Abdoul Ly.

Dans cette perspective, le projet d’optimisation du Plan GE84 combiné au processus de retrait, permettra de disposer davantage de ressources en fréquences assignables afin de satisfaire les demandes non encore satisfaites, informe la même source.

Pour trouver des ressources supplémentaires, l’Artp participe au projet d’optimisation du Plan GE84 relatif à la radiodiffusion sonore, conjointement initié par le Bureau des radiocommunications de l’Union Internationale des Télécommunications (BR) et l’Union Africaine des Télécommunications (UAT). Cet exercice d’optimisation des fréquences FM permettra d’ en obtenir de nouvelles dans certaines localités du pays, au terme d’une série d’itérations qui se terminera en fin 2021. Ladite procédure de retrait obéit parfaitement à la réglementation en vigueur notamment l’article 15 du décret n°2019-1877 du 11 novembre 2019 relatif aux fréquences radioélectriques, précise l’Autorité.

L’Artp se désole en outre de la saturation du plan de fréquences relatif à la radiodiffusion sonore, dans plusieurs localités du pays. Cette situation entrainerait le rejet de plusieurs demandes de fréquences. Une saturation principalement causée par la non-exploitation d’une bonne partie des fréquences assignées, relève l’Autorité de régulation.

L’Artp a octroyé 486 fréquences pour la diffusion radiophonique analogique au Sénégal, dont 74 sont détenus par la Radiodiffusion Télévision sénégalaise (RTS, publique), apprend-on du rapport annuel 2018-2019 du CNRA, l’organe de régulation des médias. Aux éditeurs privés sont octroyées 156 fréquences : 10 stations-mères, 60 stations locales et 86 relais, précise la même source.

O. Ba

(Source : Le Soleil, 18 décembre 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)