twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

#FreeSénégal, symbole de la mobilisation de la jeunesse sénégalaise

vendredi 19 mars 2021

Le calme est revenu au Sénégal, mais la crise, née de l’arrestation, le 3 mars, de l’opposant Ousmane Sonko, n’est pas encore réglée. Le bilan est lourd : 10 morts selon une source gouvernementale, 13 selon l’opposition. L’un des phénomènes qui a marqué les esprits tout au long de ces journées de manifestations et d’émeutes inédites, c’est #FreeSenegal, un canal qui a permis aux jeunes d’exprimer leur colère, un véritable amplificateur de la contestation.

Avec ses petites lunettes d’intellectuel sage, Pape Demba Dione a conscience que son hashtag a donné un incroyable écho à la mobilisation de la jeunesse. Il l’a pourtant initié de manière tout à fait spontanée, assure-t-il : « Cela m’est venu naturellement, parce que tout le monde m’interpellait en me disant : Pape, il faut que tu essaies de lancer un hashtag pour mettre au courant le peuple sénégalais. Mais après, je me dis qu’aux Sénégalais, aussi, cela a permis de déverser la colère, de dénoncer tout ce qui se passe actuellement au Sénégal. »

Lancé le 3 mars, le jour de l’arrestation d’Ousmane Sonko, le succès est immédiat. Près de 3 millions de messages sur Twitter ont repris le hashtag de Pape Demba Dione. « Je ne dirais pas que je suis fier de moi. Je dirais plutôt que je suis fier du peuple sénégalais. Et là, cela ne m’appartient plus. Parce que là, actuellement, l’hashtag concerne tout le monde en fait. Tout le monde s’y voit. »

Dans la foulée un site internet Freesenegal.com est également créé en 48 heures par d’autres jeunes Sénégalais, comme Mohammad, 23 ans, spécialiste en commutation digitale : « Nous avons mis en place une plateforme qui centralise toutes les informations par rapport aux événements. Et c’est vrai que, sans doute, il y avait un vrai besoin d’informations à ce moment-là, et du coup, la plateforme a contribué à la mobilisation. »

La semaine dernière, Pape Demba Dione et ses amis ont lancé une cagnotte destinée notamment aux nombreux blessés. Déjà 10 millions de francs CFA (15 000 euros) ont été recueillis en quelques jours.

Carine Frenk

(Source : RFI, 19 mars 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)