twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Free Roaming Congo – Gabon : Voici les termes du protocole d’accord signé entre Yves Castanou et Lin Mombo

jeudi 24 octobre 2019

Le protocole d’accord relatif à la mise en œuvre du free roaming entre le Congo et le Gabon est signé. Cet accord paraphé le 16 octobre 2019 entre Lin Mombo et Yves Castanou, respectivement président du conseil de régulation de l’Agence de régulation des Communications électroniques et des Postes (Gabon) et Directeur Général de l’Agence de régulation des Postes et des Communications Electroniques du Congo (Congo) rend effectif le service du « free roaming » entre les deux pays. Suivant les termes de l’accord, ce service devrait rentrer en vigueur au plus tard le 31 décembre 2019.

Aussi, à travers cet accord, l’ARPCE et l’ARCEP conviennent entre autres de « la mise en place, dans chaque pays, d’un comité national technique piloté par l’Autorité de Régulation et comprenant l’ensemble des opérateurs ainsi que l’Autorité Gouvernementale en charge des télécommunications ; la mise en place d’un comité de gestion de fraude entre les pays ; la mise en place de la gratuité de la réception des appels pour les usagers en roaming dans la limite des 300 premières minutes par abonnés et dans la limite d’un mois ; la facturation des appels des abonnés en roaming au tarif local dans le réseau du pays visité, dans la limite d’un mois et de l’obligation de fiabiliser l’identification des abonnés aux services de téléphonie mobile afin de renforcer la lutte contre la fraude… », précise le protocole d’accord.

Notons au passage que cette initiative entre le Congo et le Gabon découle de la feuille de route pour la mise en œuvre du Free Roaming en Afrique centrale adoptée par les régulateurs des pays de la zone à Malabo les 6 et 7 août 2018. « Notre initiative s’intègre parfaitement aux actes additionnels de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale et à l’engagement des Chefs d’Etat à renforcer la cohabitation et la promotion d’un marché commun en adéquation avec la vision de la CEMAC », précise Yves Castanou qui évoque également le manifeste Smart Africa adopté le 29 octobre 2013 en marge du sommet Transform Africa tenu à Kigali au Rwanda, et qui plaide pour l’intégration des pays de l’Union Africaine autour d’un marché commun dans le domaine des télécommunications et des TIC.

Jephté Tchemedie

(Source : Digital Business Africa, 24 octobre 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)