twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Fraude sur les transferts de crédits ou « ceddo » : Abdoulaye Dramé, inspecteur des ventes à Tigo, tombe

lundi 20 juillet 2015

L’inspecteur des ventes à Tigo, Abdoulaye Dramé, est tombé dans le cadre d’une enquête de la Division des investigations criminelles (Dic) sur une fraude massive autour des transferts de crédits ou « ceddo ».

L’opérateur de téléphonie Tigo, se passerait bien de cette mauvaise publicité. Selon les informations de Libération, le deuxième opérateur est frappé par une vaste affaire de fraude sur les transferts de crédits téléphoniques communément appelés « ceddo ». Le comble est que c’est un de ses responsables qui se trouve être le cerveau de cette grosse arnaque. Il s’agit du nommé Abdoulaye Dramé, inspecteur des ventes de son état. Ce dernier a été arrêté en même temps que le gérant d’une société de multi-services Kisito Lopès, de Fallou Samb et Mamadou Diouf, tous deux revendeurs en gros de cartes de recharge.

A vrai dire, il fallait être à l’intérieur de Tigo pour pouvoir procéder à cette fraude massive dont on ignore pour le moment l’ampleur. En effet, Abdoulaye Dramé repérait le numéro d’un vendeur en gros « ceddo » et le rendait indisponible pendant un moment. Ensuite, il transférait le crédit dont bénéficiait le numéro à ses complices qui se chargeaient de le revendre à bon prix. Par exemple, deux millions de Fcfa en crédit pompé, étaient revendus à un million cinq cent. Du coup, les affaires de la bande, dirigée en interne par Abdoulaye Dramé, prospéraient jusqu’à ce que les dirigeants de Tigo ne découvrent la faille.

C’est en ce moment que la Division des investigations criminelles (Dic) est entrée dans la danse avant de ferrer les différents acteurs de cette arnaque qui a dû coûter un préjudice certain à Tigo.

(Source : Dakar Actu, 20 juillet 2015)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)