twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Fraude sur les réseaux cablés : Le Dg de Canal Plus Sénégal élève la voix et détermine le préjudice

jeudi 12 juin 2014

Le directeur de Canal Plus Sénégal est très remonté contrez les diffuseurs de chaines câblées qui vendent des chaînes piratées.

En marge du lancement des activités du festival « Moussa invite », le responsable de la chaîne privée française a démontré le préjudice que ces pratiques portent aux chaînes publiques sénégalaises et à l’Etat en termes de fiscalité. Sébastien Punturelle faisait allusion aux câbleurs qui selon lui, violent de manière flagrante la législation sénégalaise.

« Je vous donne par exemple la chaine Being Sport qui n’a pas le début de commencement d’un droit de diffuser ses programmes au Sénégal. Pas la moitié, pas un tiers. Donc, cette chaine n’a pas le droit d’être diffusée au Sénégal », précise monsieur Punturelle.

Par conséquent, le directeur général de Canal Plus Sénégal avertit que ceux qui la diffusent, commettent un délit. « Tous ceux qui la diffusent commettent une infraction. Ce n’est un système lié au programme. On va identifier ceux qui diffusent et on va leur demander d’arrêter ».

Il explique également les pertes que ces câbleurs font subir aux chaînes privées et publiques du pays, « quand ils diffusent cette chaine, ils ne permettent pas aux chaines de télévision en clair comme la Rts, la Tfm, 2stv et toutes les autres de faire ou d’acheter une œuvre sur de la publicité, en vendant de la publicité.

C’est comme ça que ces chaines se rémunèrent pour acheter des œuvres. Egalement, ces diffuseurs-là, ne permettent pas à des télévision à péage comme nous, de faire des abonnements ».

Aussi M. Punturelle a appelé les autorités du pays à sévir pour le respect de la législation au moment où selon lui, « on parle de plus en plus du numérique.

Le secteur particulièrement contributif pour l’économie du pays parce que ça va créer des emplois, des revenus dans le formel et que ça va générer des ressources fiscales ».

Daouda Guèye

(Source : Sud Quotidien, 12 juin 2014)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)