twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Fraude sur les appels vocaux : L’ARTP inflige la Sonatel une amende de plus de 13 milliards Fcfa

vendredi 15 juillet 2016

C’est le 14 juillet, fête de l’indépendance de la France, l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) a dévoilé les activités illicites de la Sonatel. En effet le gendarme de Télécoms l’accuse de se sucrer sur le dos de ses clients sénégalais sur les appels vocaux. Et l’ARTP lui a infligé une amende de plus de 13 milliards.

Dans le décret qui vaut à Orange cette sanction, il est dit que les opérateurs devaient donc prendre les mesures appropriées de dimensionnement de leur réseau de nature à garantir à leur client un accès ininterrompu à leurs services clients commerciaux et techniques en respectant un taux minimal fixé par l’ARTP. Tous les opérateurs devaient aussi rendre gratuits, pour ses clients, les appels d’urgence et les appels téléphoniques effectués depuis le territoire national vers son réseau dans le cadre des demandes d’informations d’ordre commercial et techniques. Il est aussi dit dans le décret que les opérateurs devaient s’abstenir de facturer à leurs clients les appels émis depuis le territoire national vers un service téléphonique lorsqu’il leur a été indiqué que cet appel à ce service est gratuit. Enfin, le décret interdit aux opérateurs tout système de filtrage, qu’il soit logique, physique ou technique de réception des appels vers le service client commercial ou technique y compris les automates notamment les serveurs vocaux interactifs. Toutes ces dispositions n’ont donc pas été respectées par l’opérateur historique. Sur ce vol organisé le directeur national de l’ARTP, Abdou Karim Sall n’a pas hésité de notifier à Orange une lettre de mise en demeure le 21 Novembre 2014. Cette lettre étant suivie d’une autre lettre en 2015 pour non-respect des articles 4, 5 et 6. De guerre lasse, l’ARTP par le biais d’agents assermentés a mené d’autres contrôles en vue de s’assurer de l’application des dispositions du décret. « Le dernier contrôle a été effectué par les soins de Me Mamadou Dia, huissier de justice près la Cour d’appel le 2 Novembre 2015. Les procès-verbaux issus de ce contrôle ont montré des manquements de Sonatel à certaines de ces obligations contenues dans le décret. » Après avoir entendu Sonatel, l’ARTP a décidé de sanctionner l’opérateur pour non-respect du décret pour un montant de 13 959 000000 de FCFA à verser rapidement dans les caisses de l’Etat du Sénégal. Sonatel a réalisé 435 nouvelles installations frauduleusement.

Ce n’est pas fini, l’opérateur Orange, si comme la magouille est son activité favorite. L’ARTP, dans le cadre de sa mission de contrôle, a constaté une énorme différence entre ce que les opérateurs ont déclaré et ce que nous avons réellement trouvé sur le terrain en ce qui concerne les FH », soutient-il, avant de préciser que « la Sonatel a installé 435 nouvelles liaisons sans informer l’ARTP ». Tigo, en a fait de même, mais il est moins explicite sur l’importance des installations non déclarées de cet opérateur. Pour étayer l’ampleur de ce phénomène d’installations non déclarées, donc non facturées par l’ARTP, Abdou Karim Sall évoque les missions de contrôle effectuées à l’intérieur du pays. « Après avoir contrôlé les opérateurs dans toutes les régions, le constat est le suivant : Sonatel a fait une différence de 8,9 milliards, représentant les liaisons non facturées parce que non déclarées à l’ARTP ; Tigo, une différence de 6,6 milliards, représentant les liaisons non facturées parce que non déclarées à l’ARTP. Pour Expresso, les contrôles sont en cours et devraient être terminés avant la fin du mois d’Août », indique-t-il. Et d’ajouter que pour Sonatel et Tigo, les factures concernant ces fraudes sur le système, ont été déjà envoyés, et que Tigo a commencé à payer.

Ibrahima Khalil Dième

(Source : Sen 360, 15 juillet 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)