twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Francophonie : Quand la révolution numérique et les Moocs universalisent le savoir

mercredi 26 novembre 2014

C’est une révolution en marche : les Universités numériques. C’est une plateforme en ligne qui lance des cours ouverts et gratuits. Connu sous le sigle Mooc (Massive open online course / Cours en ligne, gratuits et ouverts à tous). Ils fonctionnent avec plusieurs milliers d’apprenants simultanément. Ils associent des ressources numériques (vidéos, textes, images), des activités pédagogiques et collaboratives.

Avec ce nouveau système d’enseignement à distance, l’enjeu est multiple. En effet, il améliore la réussite des étudiants par une pédagogie interactive, ouvre l’accès au pouvoir à un plus large public et conforte le rayonnement culturel des Universités dans le monde entier. Désormais, il faut compter sur les Moocs pour accéder au savoir. Elle suscite un réel engouement dans le monde francophone. Par exemple, en France, c’est près de 53 Mocs qui sont développés par les universités et écoles suivies par 400 000 étudiants, salariés et professionnels.

Ils portent sur des domaines variés tels que la philosophie, l’histoire, la géographie, Santé, le droit, le ménagement, entre autres. Selon Pascal Barbier, « le numérique apporte l’avantage de l’adaptation du temps du parcours à la disponibilité de l’étudiant ». Mais, le problème, c’est très souvent une connexion très lente, une bande passante qui n’est pas toujours au rendez-vous. Donc, il faut reconnaître que les Étudiants africains ont une capacité d’avancer malgré les difficultés. C’est dans leur ténacité que se trouve la différence avec les Européens qui abandonnent rapidement, lance M. Barbier.

Ibrahima Khalil

(Source : Pressafrik, 26 novembre 2014)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)