twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Francophonie : Première réunion du groupe de travail sur le numérique

samedi 11 janvier 2020

La première réunion du Groupe de travail sur le numérique s’est tenue ce jour au siège de la francophonie à Paris. Elle s’est déroulée sous la promesse d’un à la transformation numérique des pays francophones.

« Composé d’experts des différents États et gouvernements membres de l’Organisation Internationale de la Francophonie, le Groupe de travail a été mis en place afin d’aider la #Francophonie à définir des actions utiles dans le domaine du numérique et se doter d’une stratégie rénovée pour les années à venir ». C’est ce qu’a dévoilé via son compte twitter Aurélie Adam Soulé Zamarou, la Ministre du numérique et de la digitalisation du Bénin.

Elle participe à cette réunion en tant que Présidente du Réseau francophone des ministres chargés de l’économie numérique (RFMEN). Cette association « a pour mission d’œuvrer à la mutualisation des efforts afin d’accroître les performances du secteur du numérique dans l’espace francophone, de permettre aux acteurs francophones de peser d’un poids significatif dans la mise en place des régulations internationales » selon ses propres termes.

Partenariat

Ce sommet francophone a donné lieu à une signature de partenariat entre la Francophonie et Smart Africa. Le communiqué officiel précise que « l’accord-cadre qui lie les deux organisations pour une durée de quatre ans a été signé par Catherine Cano, Administratrice de l’OIF, et Lacina Kone, Directeur général de Smart Africa, en présence de la Secrétaire générale de la Francophonie. Il s’inscrit dans le cadre des actions menées par l’OIF pour faire du numérique un levier de développement sociétal et économique, en favorisant l’accès aux infrastructures à des coûts abordables et en contribuant à l’exploitation du numérique en matière d’éducation et de formation, d’entrepreneuriat et d’utilisation de la langue française sur la toile ».

Avec l’organisation de cette réunion, Louise Mushikiwabo a voulu donner le la de la nouvelle place que veut prendre cette organisation auprès de ses membres et de leurs peuples.

(Source : ICT4Africa, 11 janvier 2020)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)