twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

France Télécom-Orange signe un accord pour un nouveau câble sous-marin dans l’Océan Indien

samedi 25 septembre 2010

France Télécom-Orange et les autres membres du consortium LION2 ont signé aujourd’hui à Mayotte l’accord de construction d’un nouveau câble sous-marin dans l’Océan Indien. Cette signature intervient moins d’un an après l’inauguration ² du câble sous-marin LION (Lower Indian Ocean Network), qui relie Madagascar au reste du monde via La Réunion et l’Ile Maurice.

France Télécom-Orange met ainsi en œuvre le second volet de son plan de développement dans l’Océan Indien et poursuit sa stratégie d’expansion de l’internet haut-débit dans la région.

Long d’environ 3 000 km, LION2 prolongera le câble LION jusqu’au Kenya en desservant Mayotte. Ce câble permettra de fournir à Mayotte, pour la première fois, un accès au réseau internet haut-débit avec une capacité de transmission et une qualité de services équivalents a celles disponibles en Europe.

Pour le Kenya, LION2 représente un projet important pour renforcer sa connectivité aux réseaux internationaux et pour couvrir ses besoins en capacité pour les années à venir.

Pour mener à bien ce projet, France Télécom-Orange et ses filiales Mauritius Telecom Ltd, Orange Madagascar et Telkom Kenya Ltd, ainsi que les opérateurs Emtel Ltd, Société Réunionnaise du Radiotéléphone et STOI Internet, ont constitué un consortium.

La construction du câble LION2 représente un investissement total d’environ 56,5 millions d’euros dont environ 31,25 millions d’euros pour France Télécom SA. Sa mise en service est prévue au premier semestre 2012.

Une route alternative vers l’Europe, l’Afrique et l’Asie

Grace aux câbles LION et LION2, pas moins de trois routes seront ainsi disponibles pour acheminer le flux de télécommunications - voix ou data - via La Réunion et l’île Maurice.

Deux nouvelles stations d’atterrissement seront construites : à Kaweni pour Mayotte et à Nyali près de Mombasa pour le Kenya. Cette dernière permettra de rediriger le trafic en cas de besoin, assurant une parfaite redondance.

Ce nouveau câble constituera également une route alternative qui permettra de sécuriser les transmissions haut-débit passant via l’Europe et l’Asie pour l’ensemble des pays d’Afrique où le Groupe est implanté. Cette diversification des artères de transmission et des points de connexion est un élément essentiel de la performance des réseaux du Groupe.

LION2 bénéficie de la technologie la plus performante utilisée actuellement dans le domaine des câbles sous-marins en fibre optique : le multiplexage de longueur d’ondes (WDM) qui permet d’augmenter la capacité en fonction des besoins sans nouvelle intervention sous-marine. Le débit potentiel maximal s’élèvera à 1,28 Tbps.

Un actif essentiel du réseau haut-débit du Groupe en Afrique

A travers le développement de ses réseaux sous-marins, France Télécom-Orange contribue au développement d’un réseau mondial de haute qualité. Ces câbles constituent des artères à haut-débit permettant au Groupe de disposer d’outils performants, à des coûts maîtrisés, pour répondre aux besoins croissants de ses clients.

Ils représentent donc un actif essentiel pour le Groupe dans son objectif de démocratiser l’accès à l’internet (bas débit et haut débit) en Afrique, où il est présent dans une vingtaine de pays.

Rappelons enfin que France Télécom-Orange est également partie prenante du déploiement de câbles sous-marins sur la façade Atlantique du continent.

En 2012, le câble ACE (Africa Coast to Europe) reliera l’Afrique du Sud à la France en apportant la connexion internet haut-débit à vingt-trois pays d’Afrique occidentale.

(Source : Orange, 25 septembre 2010)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)