twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Fourniture de solutions dans la sécurité de l’internet des objets : Internet society veut faire du Sénégal un pionnier

jeudi 29 novembre 2018

Le Sénégal présente un vide juridique concernant la sécurité de l’internet des objets. L’information a été donnée hier, mercredi 28 novembre, par Ndéye Maïmouna Diop, présidente de Chapitre sénégalais d’Internet society. Elle a révèlé qu’à travers l’initiative sur le modèle multiparties prenantes lancée au Sénégal, l’idée est de faire du pays un pionnier en matière de fourniture de solutions de sécurité de l’internet des objets.

Tous les objets connectés à Internet, à savoir les portables, les lampes, les frigos ou autres, les objets connectés entre eux, font parti de l’Internet des objets. C’est en ces quelques mots que la présidente de Chapitre sénégalais d’Internet society, Ndéye Maïmouna Diop, a résumé le concept « Internet des objets » hier, mercredi 28 novembre, en marge du lancement et de la formation sur la sécurité de l’internet des objets. Sur cette base, l’on se rend compte qu’au Sénégal beaucoup de personnes sont en possession d’objets connectés à internet. Toutefois, il semble avoir un vide juridique dans ce domaine. De l’avis de Mme Diop « au niveau du Sénégal, la législation ne prévoit pas grand chose pour la sécurité de l’internet des objets ».

Ainsi donc, faisant parti des 3 pays choisis, avec le Canada et le Japon, pour démontrer l’utilisation du modèle multi parties prenantes dans l’élaboration des politiques publiques et des processus règlementaires de l’internet, le Sénégal sera le hub de la participation de l’Afrique dans la définition des normes qui font qu’Internet marche. De l’avis de Ndéye Maïmouna Diop, à partir du Sénégal, « on compte faire participer les Africains à la création de ces normes ».

Embouchant la même trompette, le président du Bureau Afrique d’Internet society, David Bekele, explique que l’idée est de réfléchir sur les problèmes de sécurité de l’Internet des objets avant que d’autres pays le fassent à notre place pour nous les revendre après. Justifiant ainsi la nécessité d’être les pionniers dans ce domaine, il dira que ce sont des enjeux, au delà de l’aspect sécuritaire, mais aussi économiques. Mieux, M. Bekele et compagnie souhaitent que le Sénégal exporte cette expérience modèle dans le reste du monde et non seulement en Afrique. Sur le choix du Sénégal, il explique que c’est un pays qui regorge d’expertises, mais aussi qui présente un environnement favorable à la discussion entre les divers partenaires.

A noter, par ailleurs, qu’un protocole d’accord et de participation à l’atelier de lancement de l’initiative sur le modèle multi parties prenantes au Sénégal sera signé ce jour, jeudi 29 novembre, pour une durée de 18 mois. Il s’agira d’un partenariat entre Internet society, le ministère de la Communication, des Télécommunications, des Postes et l’Economie numérique et de l’Artp.

Jean Michel Diatta

(Source : Sud Quotidien, 29 novembre 2018)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)