twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Forum national sur la Gouvernance de l’Internet au Sénégal : Plaidoyer pour une libéralisation effective de l’Internet

vendredi 20 septembre 2013

Le chapitre sénégalais d’Internet Society, ISOC-Sénégal, a initié un Forum national sur la Gouvernance de l’Internet au Sénégal sous le thème : ’’Le Sénégal dans l’économie numérique pour un développement durable : forces et faiblesses ». Ce forum vise à fournir une plateforme pour une discussion entre experts d’un large éventail, sur des sujets spécifiques et les différentes initiatives pour le développement de l’économie numérique au Sénégal.

L’économie numérique constitue un noyau dur dans le développement des Technologies de l’Information et de la Communication (Tic). Fort de ce constat, le chapitre sénégalais d’Internet Society, ISOC-Sénégal a tenu à organisé une réunion sur l’économie numérique, qui entre dans le cadre de l’édition 2013 du Forum national sur la gouvernance de l’Internet. Cette rencontre vise à mettre l’accent sur « l’identification des contraintes et les pistes de solution, pour créer un environnement qui permette aux producteurs locaux de TIC de se développer et d’attirer les investissements », a soutenu M. Alex Corenthin président d’ISOC Sénégal. L’objectif est de faire en sorte que « l’ensemble de la population puisse utiliser ces technologies », indique-t-il. Il déclare que cette rencontre offre un cadre pour « discuter des problèmes que rencontre le Sénégal sur l’Internet et de mettre à la disposition de l’Etat notre savoir-faire ». Pour Alex Corenthin, « les acteurs veulent booster l’économie numérique pour un développement durable ». Cependant, pour que cela arrive, il faut que « l’Etat travaille avec les acteurs et arrête de décider à leur place », estime-t-il. « Il faut que l’Etat s’investit, se dote de moyens pour promouvoir l’économie numérique », a fait savoir le président d’ISOC Sénégal.

Le thème de cette rencontre à savoir « le Sénégal dans l’économie numérique pour un développement durable : Forces et faiblesses », est très significatif selon le président d’ISOC Sénégal. « Le Sénégal est leader dans ce secteur avec des ressources humaines de qualité, une technologie haut gamme, et c’est ce qui représente sa force ». Par contre ce qu’il y a lieu de souligner, « c’est qu’il n’y a pas de valeur ajoutée », affirme Alex Corenthin. Ce dernier déclare que la raison est « qu’il n’y a pas de réglementation, il n’y a pas de concurrence, encore moins de dynamisme de compétition ». « Nous vivons une situation de monopôle, car il existe un seul opérateur pour l’Internet » indique-t-il. « Il est temps que cela s’arrête », fustige Alex Corenthin.

Les panélistes vont travailler sur différents thèmes, qui devront aboutir à une convergence de positions des acteurs sur la place de l’économie numérique au Sénégal et à une initiation d’un espace de dialogue permanent entre les acteurs de l’industrie des TIC. Ils auront à formuler des recommandations et un plaidoyer, pour que les décideurs prennent en compte les vraies problématiques du secteur et en fassent une priorité dans la politique de développement économique et social pour tirer pleinement profit des opportunités du numérique.

Aussi, ce forum devra permettre aux acteurs sénégalais des TIC de préparer des propositions, en perspectives du prochain Forum africain sur la gouvernance de l’Internet, et du Forum mondial sur la gouvernance de l’Internet (IGF 2013) de Bali, en Indonésie, du 22 au 25 octobre", informe ISOC Sénégal.

Amy Diallo

(Source : Le journal de l’économie sénégalaise, 20 septembre 2013)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)