twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Forum de haut niveau du Kenya : L’accès aux infrastructures et la sécurité en priorité

jeudi 20 octobre 2011

Juste avant l’ouverture, à Dakar, de la table ronde des ministres et experts africains chargés des Tic, le Kenya avait accueilli le Forum de haut niveau où il a été question de sécurité sur Internet et pour un meilleur accès aux infrastructures mobiles, l’un des composants essentiels de la lutte contre la fracture numérique. L’ouverture de la table ronde des ministres et experts africains chargés des Tic a été suivie d’une présentation des conclusions du Forum de haut niveau qui s’est récemment tenu au Kenya.

Parmi les points abordés au cours de cette rencontre figure en bonne place la question de la sécurité sur Internet qui est devenue un phénomène mondial. Christopher Wambua, représentant le ministre kenyan de l’Information et de la Communication, a exposé les grandes lignes de la rencontre qui a précédée celle de Dakar. Considérée comme une plateforme ouverte, « il a été retenu le principe de renforcer la coopération entre les Etats aux fins de mieux lutter contre la cybercriminalité », a rapporté Christopher Wambua.

Les conclusions du forum de haut niveau ont également pris en compte la nature de la gouvernance d’Internet qui est ouverte et libre, surtout avec le mobile. Des efforts internationaux ont été consentis contre la cybercriminalité et pour plus de confidentialité. Le délégué kenyan a plaidé pour une politique beaucoup plus cohérente dans l’utilisation des fibres optiques et des câbles marins. L’objectif est d’aboutir à un meilleur accès aux infrastructures mobiles, l’un des composants essentiels de la lutte contre la fracture numérique.

Passer du digital au numérique

Cela, d’autant plus, relève Christopher Wambua, que l’accès à la bande passante demeure faible avec un taux de -50%. Dans le domaine de l’informatique, la bande passante indique un débit d’informations au niveau d’une fréquence.

Le délégué kenyan suggère, à ce sujet, de réduire les coûts d’accès. « Il n’y a pas assez d’infrastructures pour l’accessibilité à Internet avec une demande de plus en plus forte », a relevé Christopher Wambua.

Dans cette dynamique, le forum qui s’est tenu au Kenya a retenu d’augmenter et de renforcer l’allocation des spectres. L’idée est de passer du digital au numérique. Dans la pratique, il s’agira, selon C. Wambua, de renforcer les efforts de manière simultanée entre les secteurs public et privé.

Avec en arrière-plan une optimisation de l’utilisation du numérique et une demande de protection pour le volet propriété intellectuelle. Autre aspect évoqué par le forum de haut niveau, c’est celui lié à la nature d’Internet qui est devenu un facteur social, avec cette quête permanente de faire du net une réalité. Tel est le cas pour des situations pratiques comme la gouvernance, le commerce.

Tous ces points de discussions seront pris en charge par le Comité consultatif au niveau gouvernemental (Gac). La structure est un organe de veille sur les politiques publiques de l’Icann ; elle le fait avec des approches régionales.

Selon Maïmouna Diagne, directrice des Tic au Sénégal, il s’agira d’améliorer la participation africaine au niveau du Gac, à travers des discussions et des commentaires en ligne.

E. Massiga Faye

(Source : Le Soleil, 20 octobre 2011)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)