twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Forum Bloomberg Africa Business Media Innovators : le développement économique des medias au cœur des discussions

mardi 12 novembre 2019

Le Sénégal, après la Zambie accueille depuis le 10 novembre 2019 l’Africa Business Media Innovators (ABMI). C’est la cinquième année consécutive que Bloomberg organise ce rendez-vous. Il prend fin le 12 novembre de ce mois.

Des dirigeants du monde des médias, de la technologie, des affaires et des hauts responsables de gouvernements de toute l’Afrique et d’ailleurs se réunissent à Dakar, au Sénégal à l’occasion du cinquième forum annuel Bloomberg Africa Business Media Innovators (ABMI).Le thème de cette édition « Stratégies d’entreprise pour les médias africains » .Le forum cherche les voies et moyens pour des approches prometteuses pour favoriser un secteur des médias dynamique et compétitif sur le continent.

À l’heure où les entreprises de médias du monde entier sont confrontées à des enjeux tels que la concurrence ayant recours aux nouvelles technologies, la diffusion de la désinformation et, dans certains pays, la diminution de la liberté de la presse, le forum ABMI tente d’explorer la façon dont les médias en Afrique peuvent évoluer dans ce paysage en pleine mutation et comment s’y adapter. Co-organisé par Justin B.Smith, PDG de Bloomberg Media Group et Matthew Winkler, rédacteur en chef d’Emeritus,Bloomberg News,le forum a traité également la contribution des organes d’information à la croissance économique par la proposition aux citoyens, aux chefs d’entreprise, aux investisseurs et aux fonctionnaires des rapports et des analyses précises qui s’appuient sur des données.

« L’économie du Sénégal connaît une importante diversification, il est donc essentiel que les secteurs du journalisme et des médias continuent à se développer en conséquence », a déclaré l’ancien premier ministre sénégalais, Mahammed Boun Abdallah Dionne, ministre d’Etat et secrétaire général de la Présidence de la République du Sénégal, qui a présidé l’ouverture le forum. « Je suis confiant quant au fait que le dialogue qui sera engagé lors de ce sommet nous permettra de continuer à faire avancer cette croissance. »

Parmi les intervenants au forum de cette année figurent des propriétaires de médias, des rédacteurs en chef, des investisseurs,des chefs d’entreprise, des responsables gouvernementaux et des dirigeants communautaires de 20 pays du continent et d’ailleurs. Entre autres intervenants selon un communiqué,Amadou Mahtar Ba, cofondateur et président exécutif de l’entreprise AllAfrica Global Media ; James Bennet, rédacteur au New York Times ; Dr Phillip Clay, ancien doyen du Massachusetts Institute of Technology ; Kelly Conniff, rédactrice en chef du TIME ; Sachin Kamdar, PDG de Parse.ly ; Dr Retha Langa,PDG adjointe d’Africa Check ; Nicolas Pompigne-Mognard, fondateur et président du Groupe APO ; Thabile Ngwato, PDG de Newzroom Afrika et Louise Stuart, directrice des fusions et acquisitions chez Naspers Limited .

« Les progrès technologiques, les nouveaux concurrents, l’essor des réseaux sociaux et l’utilisation croissante des appareils mobiles exigent des organisations médiatiques du monde entier qu’elles explorent des stratégies novatrices et élaborent de nouveaux modèles économiques », a fait savoir Justin B. Smith, PDG de Bloomberg Media Group. « L’Afrique compte des pays présentant une croissance attendue parmi les plus élevées de l’industrie mondiale des médias et du divertissement. Je suis impatient de discuter de l’avenir du secteur des médias avec cette communauté qui se réunie à l’occasion du forum. »

La dernière édition de l’ABMI succède aux forums précédents organisés en Zambie, au Ghana, au Kenya et en Afrique du Sud, Cet événement annuel s’inscrit dans le programme panafricain, Bloomberg Media Initiative Africa (BMIA), lancé par Michael R. Bloomberg en 2014 pour renforcer les capacités des médias, promouvoir l’innovation dans le secteur et améliorer l’accès à des données et des informations de qualité sur le continent.

En janvier 2019, l’élargissement du programme de formation au journalisme financier (FJT) à cinq nouveaux pays : le Sénégal, la Côte d’Ivoire, la Tanzanie, le Ghana et la Zambie a été annoncé. Ces pays suivent les traces du Kenya, du Nigeria et de l’Afrique du Sud, où 652 participants de 13 pays ont été diplômés à ce jour. Cette offre éducative unique soutient l’évolution du journalisme financier et contribue au développement économique du continent.

Plusieurs acteurs des médias classiques et en ligne prennent part à la rencontre qui sera clôturée par panel mardi 12 novembre 2019.

Entre autres questions soulevées : Quels modèles commerciaux pour les médias traditionnels afin de mieux les équiper pour faire face aux médias en ligne ? Comment assurer la qualité des médias et des reportages notamment les fausses informations, les formations des journalistes, l’éthique, la régulation et le contrôle » ? Quel est le rôle des institutions de médias dans la promotion de l’indépendance de la presse et de la liberté d’expression sur le continent ? Comment la technologie va-t-elle vraisemblablement changer la façon dont les Africains sourcent et consomment les informations ? Tels sont les thèmes qui seront abordés lors de la clôture du forum.

Créé en 2014, le Bloomberg Media Initiative Africa est un programme panafricain visant à renforcer les capacités des médias, à réunir les dirigeants internationaux et à améliorer l’accès à l’information afin de faire progresser la transparence, la responsabilisation et la gouvernance sur le continent. L’ABMI offre des formations aux journalistes et mène des initiatives pour améliorer l’accès des citoyens aux informations pertinentes permettant au public de soutenir les politiques et les pratiques qui favorisent un développement humain et économique inclusif aux niveaux local, régional et national.

Joe Marone

(Source : CIO Mag, 12 novembre 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)