twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Fortes perturbations sur Internet : La Toile s’est déchirée hier

vendredi 6 août 2010

La journée d’hier a été marquée par une forte perturbation du service Internet et de celui du réseau de téléphone de Sonatel Orange. Pratique­ment, tout le monde a souffert du défaut d’Internet, un service devenu presque indispensable et incontournable pour les sociétés et entreprises. D’ailleurs, les perturbations d’hier ont poussé l’opérateur de té­léphonie mobile Tigo, à envoyer des Sms à ses abonnés pour s’excuser sur les incidences sur son réseau, notamment en ce qui concernait l’inter-connectivité. Il était notamment dit : « Cher client, des problèmes tech­niques sont notés sur notre ré­seau vers orange. Ces désagréments sont indépendants de notre volonté et nous nous en excusons. » Au service de communication de la Sonatel, les responsables expliquent : « Il y a des pannes techniques et cela tombe à un moment où il y a un mouvement social, et le personnel n’est pas sur pied. Si les travail­leurs étaient là, cela serait allé plus rapidement. » Elle a prétendu néanmoins, pour rassurer que, « la situation commence à revenir à la normale et nous y sommes déjà. Cela va aller très vite ». Malheureu­se­ment, jusqu’au moment où le journal était bouclé, le Net n’était pas disponible au journal Le Quotidien. Et la situation était pareille pour plusieurs autres usagers. Des personnes jointes depuis Saint-Louis, Diourbel et Kaolack en­tre autres, comme dans plusieurs autres services de Dakar, se plaignaient également de l’indisponibilité d’Internet, comme des perturbations sur le téléphone Orange. De leur côté, les syndicalistes de la So­natel qui étaient en grève de zèle, dans le cadre de leur plan d’action de protestation contre l’arrivée de Global voice, ont tenu à se laver les mains des conséquences des perturbations sur le réseau. Leur Secré­tai­re général, M. Mamadou Aïdara Diop, affirmait hier qu’il « ne saurait dire » à quoi étaient liées ces perturbations. Confortant les explications du service de communication de la compagnie, il a ajouté qu’ils sont « en journée d’action sur tout le territoire national. S’il y a un dérangement ou un dysfonctionnement, nos agents n’interviennent pas pour le relever ».

Safiétou Kane

(Source : Le Quotidien, 6 août 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)