twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Formation, l’économie du savoir, santé, agriculture... : Me Wade invite l’Afrique au raccourci numérique

lundi 1er février 2010

Le président de la République a indiqué la voie pour réduire la fracture numérique en Afrique. Me Abdoulaye Wade a fait une intervention fortement suivie ce dimanche à Addis-Abeba.

« La priorité, c’est connecter l’Afrique », a dit Me Wade. « Pour ce faire, il faut, selon lui, rendre Internet accessible et doter les Africains d’ordinateurs neufs. Ainsi pourrions-nous réduire la fracture numérique en Afrique ». Avec Internet, le président Wade estime que l’accès à la formation et à l’économie du savoir, de manière générale, devient simple. A distance, tout un chacun peut se former dans n’importe quel domaine. A l’assistance, le chef de l’Etat a montré la voie tracée par le Sénégal, qui a initié, entre autre, une politique de démocratisation de l’accès à l’Internet et aux infrastructures des Tic à travers des cyber-cases.

Ce projet incubateur, au service de la lutte contre la fracture numérique, consiste à installer à travers le pays des centres contenant un espace Internet, de visioconférence, de spectacles et de formation des jeunes sur divers métiers utiles dans tous les secteurs : agriculture, multimédias, maintenance, développements... Adoptant la démarche de la pédagogie par l’exemple, le chef de l’Etat indique qu’au Sénégal, un prototype a déjà été installé à Poponguine et dix autres sont prévus cette année, afin de convaincre les bailleurs qui pourraient aider notre pays à financer d’autres cyber-cases. En plus des cyber-cases, le chef de l’Etat propose, comme cela se fait au Sénégal, de faire évoluer le système éducatif africain avec l’usage de l’ordinateur de la maternelle à l’université.

« Aujourd’hui, dira-t-il, avec les cases des Tout-petits, les enfants se familiarisent à l’outil informatique et dans certaines universités, les étudiants reçoivent des cours à distance dispensés par des professeurs de grandes universités occidentales, américaines et indiennes.

De manière générale, Me Wade a expliqué que la réduction de la fracture numérique passe nécessairement par l’accès à l’ordinateur à toutes les catégories socioprofessionnelles. « Il faut par conséquent acheter et distribuer des ordinateurs à tout le monde : les étudiants, les enseignants et même aux enfants à Noël » ; d’où sa conception « Un fonctionnaire un ordinateur, un enseignant un ordinateur, un étudiant un ordinateur ».

Dans le cadre du Fonds de solidarité numérique, le Sénégal a déjà acquis 30.000 ordinateurs offerts par la société AXA et s’est doté d’un centre de reconditionnement d’ordinateurs, avec l’appui de la commune de Besançon, en France.

En dehors du secteur éducatif, Me Wade a sensibilisé ses pairs sur la nécessité de renforcer la télémédecine en Afrique, tout en saluant la mise en place par l’Inde, du projet d’interconnexion des 53 Etats africains en fibre optique avec des services de télémédecine, de télé enseignement et de visio conférences par satellite entre chefs d’Etat.

El H. A. T.

(Source : Le Soleil, 1er février 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)