twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Fonds de la Solidarité du Numérique : La Francophonie contribue pour près de 2 milliards de francs CFA

samedi 30 octobre 2004

Bonne nouvelle. Au moment où Me Wade s’apprête à lancer officiellement le Fonds de la Solidarité du Numérique, le 17 novembre 2004 à Genève. Des représentants de l’Organisation Internationale de la Francophonie, notamment M. Pietro Sicuro, Directeur de l’INTIF, annonceront officiellement, le même jour à Genève, le montant de la contribution financière de la Francophonie au Fonds de la Solidarité Numérique, qui s’élève à 300 000 euros.

Le Fonds de Solidarité Numérique, basé à Genève, est destiné à réduire la fracture numérique mondiale. Me Wade en a fait un cheval de bataille. La Francophonie, solidaire, a décidé, pour sa part, et dans la logique même de sa Conférence ministérielle sur la Société de l’Information, tenue à Rabat (Maroc) les 4 et 5 septembre 2003, de contribuer à l’avènement d’une Société de l’Information qui n’exclue aucune couche sociale.

Les francophones veulent ainsi honorer leur serment : “Nous, ministres et chefs de délégation représentant les Etats et gouvernements des pays ayant le Français en partage, réunis en Conférence ministérielle francophone à Rabat (Maroc), sommes décidés à contribuer activement au succès du Sommet mondial sur la Société de l’Information, qui se déroulera à Genève en 2003 et à Tunis en 2005. Ce Sommet doit marquer une étape importante vers la réalisation des objectifs de la Déclaration du Millénaire”.

On rappelle que c’est au Sommet mondial sur la Société de l’Information, dont la première phase s’est tenue à Genève, en décembre 2003, que le Président Wade du Sénégal a déclaré qu’il était maintenant nécessaire de "faire la preuve par l’acte" avant le Sommet de Tunis. La création de ce Fonds s’inscrit dans ce cadre.

La Francophonie a été la première instance internationale à appuyer officiellement le principe de "solidarité numérique" lors de la Conférence ministérielle Francophone de Rabat. Son Secrétaire général, M. Abdou Diouf, s’est engagé à accompagner de façon significative la mise en oeuvre des recommandations des Etats et gouvernements francophones, notamment par le soutien de la Francophonie aux initiatives proposées dans la Déclaration et le Plan d’action de Genève.

ELHADJI GORGUI NDOYE WADE

(Source : Le Soleil, 30 octobre 2004)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)