twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Fonds de développement universel des services universels : Les opérateurs sortiront 7 milliards de francs

mercredi 24 février 2010

Tous les opérateurs de téléphonie mobile vont mettre la main à la poche pour faire fonctionner le nouveau fonds de développement des services universels de la télécommunication, dont le comité de direction a été installé hier. Principales bénéficiaires de ce fonds, les zones rurales auxquelles on veut faciliter l’accès aux Tics.

Le comité de direction du fonds de développement universel a été installé hier, par le Secrétaire général de la présidence de la République Mme Aminata Tall. Un acte qui vient de mettre fin à trois années d’incertitude. En effet, ce fonds a été créé par le décret 2007/93, mais n’a pu fonctionner du fait que le président de la République n’avait pas encore pu lui nommer un directeur. Ce qui est maintenant chose faite, et c’est M. Michel Lamotte qui est nommé directeur, sous la tutelle directe de la Présidence. Il sera secondé par un administrateur, en la personne de M. Ndongo Diaw, le Secrétaire général de l’Artp.

Ce fonds sera alimenté par les contributions des opérateurs de téléphone, à hauteur de 3% de leur chiffre d’affaires. « Mais les contributions sont faites suivant un planning de budget, ce qui fait que cette contribution peut être dégressive. C’est ce qui peut faire que cette année un opérateur peut donner une contribution de 3% et dans un an ou trois ans, il peut donner 1% », explique le nouveau directeur M. Lamotte. L’administrateur sera beaucoup plus précis en ce qui concerne les contributions. Il avancera le chiffre « de 7 milliards de francs Cfa. La loi dit qu’il faut prélever 3% du chiffre d’affaires hors taxes, des opérateurs, qui ont le devoir de mettre en place les mécanismes et les instruments pour que tous les Sénégalais accèdent au service universel de télécommunication. Ce qui fait à peu près 7 milliards de francs Cfa ».

Le plus gros contributeur, est « Orange, avec 6 milliards 400, la Sentel suit avec 630 millions et l’Artp dans une moindre mesure avec 360 millions ». Pour ce dernier, il s’agira plutôt des excédents budgétaires, il y aura aussi la contribution de l’Etat, celles des bailleurs de fonds, des collectivités locales qui veulent donner une priorité au développement du service universel dans leur localité, et qui ont la possibilité de contribuer. Et en ce moment, « suivant l’ordre d’arrivée de leur contribution, nous allons développer le programme dans leur collectivité », explique le directeur.

Le fonds de développement des services universels de télécommunication a pour objectif de mettre en place un système qui permettra de connecter les zones rurales. Au Sénégal, il existe plus de 14 000 villages, et en 2007, on était à 10 000 villages connectés. Aujourd’hui, la connectivité sur la téléphonie mobile a un taux de pénétration de 52.7%. « De bons chiffres », estime Lamotte, « mais en fait ce sont 6 millions de puces qui sont vendues, tout en sachant qu’il y a des Sénégalais qui ont deux, trois à quatre puces. C’est pour cette raison qu’il faut mettre en place un système qui permettra d’avoir des chiffres exacts sur la connectivité et de pouvoir développer un système qui permette de connecter des zones rurales isolées, mais aussi certaine zones urbaines qui sont véritablement démunies ». 23 centres multimédias ont été réalisés à ce jour, et il existe un projet pilote pour 166 villages de Matam. C’est ce même projet qui sera étendu aux 14 206 villages du Sénégal.

Safiétou Kane

(Source : Le Quotidien, 24 février 2010)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)