twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Flaag, l’application qui améliore la sûreté urbaine

dimanche 18 décembre 2016

Partout à travers le monde, dans chaque pays, chaque ville, il y a des endroits où règnent une insécurité totale, des endroits déconseillés à fréquenter durant certaines heures. Cependant, ils sont, souvent, inconnus du grand public, surtout des étrangers.

Les technologies de l’information et de la communication nous permettent d’avoir des solutions à, presque, tout problème. Ici, le Marocain Jawad Jari, a trouvé la solution avec son application sociale flaag.me.

Avec les innovations technologiques, on note une nouvelle tendance, celle appelée ville intelligente ou encore smart city en Anglais. En fait, ce sont des villes qui « utilisent les TIC pour améliorer la qualité de service urbains ou encore réduire ses coûts. »

Avec son slogan « Signaler et protéger », l’application flaag.me permet aux citoyens de signaler des endroits dangereux et non sécurisés dans une ville afin de protéger d’autres personnes innocentes. « Nous invitons tout le monde à devenir un agent de sûreté pour son village, son quartier, sa ville, son pays, etc. afin de protéger des citoyens innocents », lance monsieur JARI.

En conséquence, flaag.me peut beaucoup apporter à la police qui s’occupe de la sécurité car on ne peut pas avoir assez de ressources humaines pour en placer dans chaque coin d’une ville. Cependant avec cette application, le citoyen participe à l’identification des lieux qui ne sont pas sécurisés, juste en procédant à une géolocalisation.

Cela permettra à une personne de se déplacer, par exemple, sans risque d’être agressée, juste, en consultant la plateforme qui va la géolocaliser et lui donner la liste des endroits à éviter.

L’Architecte et stratégiste IT, Jawad Jari, a passé plus de vingt ans au Canada. Et c’est là- bas où l’idée de mettre sur pied cette application est née. Il devait inscrire son enfant à l’école mais ne savait pas laquelle choisir.

« Puisque, les écoles canadiennes souffrent des cas d’intimidation qui ne sont pas souvent signalés pour plusieurs raisons, j’ai eu l’idée d’offrir un site ou une plateforme qui permettra aux gens de les signaler. Cela aidera les parents à bien choisir l’école la moins risquée pour leur enfant. Ainsi, j’ai commencé à le mettre on hold avant de rentrer au Maroc », confie Jawad.

Mais, une fois dans son pays, après une analyse, l’idée est devenue plus large. « Je voyage beaucoup dans les pays africains à cause de mes activités professionnelles. A chaque fois la vérification de la sûreté de l’endroit où je vais s’impose. C’est ainsi que j’ai décidé de mettre ce projet sur mon troisième temps, les week- ends, afin de concrétiser ma vision. »

Sur flaag.me vous pouvez signaler des accidents, des agressions, des assassinats, des cambriolages, des enlèvements, des explosions, des intimidations, des viols et abus, mais surtout, des endroits où l’on enregistre souvent des agressions. Avec flaag.me, tout citoyen devient un agent de sûreté pour ainsi veiller à la sécurité de son milieu.

(Source : Social Net Link, 17 décembre 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)