twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Financement des startups : lancement du premier Google Impact Challenge en Afrique

dimanche 10 juin 2018

Dans le sillage de ses investissements en Afrique, Google met en œuvre le projet Google Impact Challenge. Ce premier événement de ce genre organisé en Afrique compte donner un coup de pouce à des associations à but non lucratif venant en aide à leurs communautés via les technologies numériques. « C’est la première fois que nous organisons un Google Impact Challenge en Afrique. Nous sommes convaincus que les outils technologiques peuvent aider les organisations locales et nationales à atteindre leurs objectifs et à résoudre une partie des problèmes parmi les plus urgents auxquels ce continent est confronté », confie-t-on du côté de Google Afrique. Ainsi, les entreprises d’économie sociale et les associations à but non lucratif implantées au Kenya, au Nigeria et en Afrique du Sud sont invitées à soumettre leur candidature. Selon le communiqué du concours, « chaque pays dispose de 2 millions de dollars qui seront attribués à 4 lauréats pour les premiers prix et à 8 autres pour les deuxièmes prix. Les candidatures sont ouvertes pendant 6 semaines. »

L’entreprise technologique, connue pour son moteur de recherche éponyme, entend ainsi soutenir les populations qui utilisent les outils technologiques de manière innovante afin d’améliorer leur vie. Les entreprises gagnantes du Google Impact Challenge se partageront la bagatelle de 6 millions de dollars. Elles pourront également bénéficier de conseils, d’une assistance technique et de mentorat assuré par Google, en fonction de leurs souhaits.

Les précédents Google Impact Challenge qui ont eu lieu dans le monde ont récompensé des idées allant de la mise au point de caméras intelligentes au service de la préservation de la faune et de la flore en passant par les éclairages à énergie solaire pour les communautés hors réseau, jusqu’à une application mobile pour protéger les femmes contre les violences conjugales.

Fatou K. Wade

(Source : Innovaafrica, 10 juin 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)