twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Fin de l’année 2020 : vers la coupure du signal de la SenTv

lundi 28 décembre 2020

Va-t-on vers un remake de la fermeture de télévision Sen Tv ? En effet, l’on se souvient qu’au soir du 31 décembre 2019, le Cnra avait coupé le signal de ladite télévision. Pour ce mois de décembre, pour ne pas dire en direction de la fin de l’année 2020, année de mille incertitudes, tout porte à le croire. Et pour cause, cette fois-ci, c’est l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) qui entre en jeu. Visiblement devenu assez dérangeant de mes prises de positions sur nombre de dossiers relatifs à l’emploi des jeunes, la situation des paysans face à la campagne arachidière, ou encore les dégâts causés par les accords de pêche signés avec l’Union européenne, Dmedia, vient de recevoir une notification de l’Artp qui suscite plusieurs interrogations. L’instance de régulation nous demande de payer la somme de plus d’un milliard Cfa. « (…) Vous restez devoir à l’Artp 1.186.170.362 (un milliard trois cent-quatre-vingt-six millions cent soixante-dix-mille-dix trois cent soixante-deux Cfa ».

S’IL Y A UN HIC À SIGNALER C’EST SUR LE MONTANT RECLAMÉ

L’Artp de préciser : « Pour rappel, les articles 28 et suivants du décret N°2019-591 du 14février 2019 portant organisation et fonctionnement de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes disposent que l’agent comptable de l’Artp, à défaut d’exécution volontaire, peut délivrer une contrainte qui comporte les effets d’un jugement. En vertu de ce qui précède, ce commandement de payer vous est servi et vaut mise en demeure », écrit l’Artp. Seulement, s’il y a un hic à signaler sur le montant réclamé, Dmedia déclare n’avoir « jamais reçu d’appels, ni de mails dans ce sens et ignore même comment cette créance est structurée ». D’ailleurs une correspondance leur a été servie dans ce sens pour réclamer les détails sur la créance citée en objet. Il me semble important de préciser qu’aucune télévision de la place n’a jusque-là payé de redevances télévisuelles, parce que tout simplement, elles ne peuvent pas supporter une telle charge financière. Il s’y ajoute que, depuis 2017, toutes les télévisions sont sur la Télévision numérique terrestre (TNT) et les fréquences hertziennes ont été retirées par l’Artp au profit des opérateurs de télécommunications pour la 4G. Le signal Sentv sera-t-il à nouveau bientôt coupé ? Wait and see.

Bougane Guèye Dany

(Source : Xalima, 28 décembre 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)