twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Fermeture des radios clandestines et celles titulaires d’une licence qui n’émettent pas : L’ARTP fait le ménage

jeudi 5 octobre 2017

L’Agence de Régulation des Télécommunications et des postes (ARTP) s’assigne comme mission de retirer les fréquences aux radios qui en sont attributaires mais ne les utilisent pas. Il en est de même pour les radios clandestines. Telles sont les fermes décisions relatives à la gestion du spectre des fréquences prises par l’ARTP.

‘‘Comme convenu dans les missions qui nous ont été affectées, l’ARTP se charge, avec les structures compétentes, de la fermeture illico des radios non titulaires d’une autorisation d’émettre, et de celles qui en sont attributaires mais ne l’ont pas utilisée’’, déclare le Directeur Général de l’Agence de Régulation des Télécommunications et des Postes. Abdou Karim Sall présidait hier le séminaire de vulgarisation des procédures liées à la gestion des fréquences. Celles-ci, dit-il, ‘‘appartiennent à l’Etat’’. ‘’Si vous en êtes assignataires et que vous n’en faites pas usage, il est de notre devoir de les retirer’’, prévient le Dg qui révèle qu’une radio a été ciblée pour avoir émis sans autorisation et qu’une mission va, dans les prochains jours, procéder à sa fermeture.

Selon un audit réalisé par l’ARTP, sur les 457 canaux de fréquence, 276 réseaux de radio sont autorisés dont 222 radios communautaires, 48 radios commerciales et 6 radios internationales. Toujours, selon le diagnostic, la région de Dakar est actuellement saturée, il est impossible d’attribuer de nouvelles fréquences. Dès lors, l’ARTP, se basant sur l’audit, va mener une inspection afin de voir les radios fonctionnelles et celles qui ne le sont pas. ‘‘Nous allons de ce fait procéder à retirer les fréquences aux radios non fonctionnelles pour libérer un peu la saturation de la région de Dakar afin de permettre aux autres demandeurs d’en bénéficier’’, explique M Sall. ‘‘Les signaux existent, il faut juste une meilleure organisation’’, dit-il.

Radio Numérique Terrestre

Par ailleurs, le Dg de l’ARTP a jeté les bases de la Radio Numérique Terrestre (RNT), à l’image de la Télévision Numérique Terrestre. ‘‘Il est possible pour le Sénégal de mettre en place la RNT pour franchir l’obstacle de la saturation.Il est ainsi impératif de lancer la phase pilote en intégrant des radios sur la RNT afin de libérer des fréquences’’, informe-t-il. Une mise en œuvre en réflexion qui s’articule autour de l’optimisation du spectre. Il indique que les bandes de télévision analogiques libérées vont servir aux services de télécommunications. Selon Abdou Karim Sall, les fréquences sont une ressource rare, il faut alors assurer une bonne planification, une bonne gestion pour envisager le développement de l’économie numérique. Economie numérique dont l’utilisation des fréquences constitue un pilier fondamental.

En outre, les attributaires doivent respecter la fréquence allouée, ils ne doivent pas empiéter sur la fréquence d’autrui, selon l’ARTP. Ainsi, ‘‘même si la gestion du spectre est une activité éminemment internationale, car au sein d’organisations internationales comme l’UIT et l’UAT, ces questions sont à l’ordre du jour ; nous travaillons, au niveau national, pour définir les règles, méthodes et procédures d’attribution des fréquences aux services répondant aux meilleures normes et pratiques dans l’usage du spectre’’, renseigne M Sall.

Diéry Diagne

(Source : Enquête, 5 octobre 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)