twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Facture de téléphone : L’Etat veut économiser 13 milliards en 2013

vendredi 25 janvier 2013

La facture téléphonique très chère de l’Etat a aussi été au coeur des débats, lors de la réunion du Conseil des ministres. Bien que le Président Macky Sall se soit félicité de la réduction de celle-là, l’Etat veut réduire cette facture téléphonique de 13 milliards de Cfa. Et son ministre délégué au Budget, M. Abdoulaye Daouda Diallo a indiqué « qu’au titre de la réduction du train de l’Etat, il a été décidé de mettre fin au système de compensation créances-dettes entre l’Etat et la Sonatel ». « Par application de ce système, l’Etat, a dû se contenter en 2011, d’un versement de moins de 5 milliards en dividendes, pour une production de 28 milliards, générée par ses actions, le différentiel ayant été absorbé par la prise en compte d’une facture téléphonique de 23,5 milliards de FCFA » renseigne le communiqué du Conseil des ministres. Cependant pour l’année 2013, « avec les mesures prises, l’Etat escompte une réduction de l’ordre de 50 à 60 % (13 milliards de FCFA) de sa facture téléphonique ». Et Abdoulaye Daouda Diallo a aussi indiqué au cours de la réunion « qu’en moins d’un an d’efforts, une économie d’un peu plus de 3 milliards a pu être réalisée sur la consommation du téléphone ». Et puisque l’Etat a économisé 8 milliards en 2012 sur sa facture téléphonique, et compte réduire celle-ci de 13 milliards en 2013, le trésor aura gagné environ 21 milliards en 2 années. Il faut aussi souligner qu’à chaque fin d’année, la Sonatel verse à l’Etat du Sénégal une rente sur ses bénéfices grâce à ses actions qui tourne autour de ces 28 milliards. Mais l’Etat ne reçoit qu’une infime partie, car la Sonatel déduit de la somme d’abord sa facture téléphonique.

Y. Sané

(Source : Le Populaire, 25 janvier 2013)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)