twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Facture de 5 milliards F CFA à payer à l’Etat : Les travailleurs de la Sonatel protestent

jeudi 14 octobre 2010

Les travailleurs de l’Intersyndicale de la Sonatel ont observé, hier, une présence négative sur leurs différentes positions de travail, de 7h 30 à 10h, et un sit-in des délégués devant le conseil d’administration, afin de protester contre le paiement (au plus tard le 12 octobre dernier sous peine de pénalités de 15 %) de la facture de cinq milliards de francs Cfa estimée par l’Artp sur les appels internationaux entrants d’une part, et l’augmentation des tarifs de communications à partir du Sénégal, a rapporté un communiqué parvenu à la rédaction.

Le texte a indiqué que depuis le 1e août dernier, à cause de la surtaxe, les cartes prépayées qu’utilisent nos compatriotes de la diaspora (Europe et Amérique) ont augmenté en moyenne de prés de 50 %, tandis que l’Etat, au lieu de soutenir la politique de baisse des prix par les opérateurs, a augmenté la redevance d’accès aux services téléphoniques de 3 à 5 % (entre 12 et 14 milliards de francs qui seront supportés par les clients).

« Sur les appels internationaux, la Sonatel n’encaissera les sommes dues par les opérateurs internationaux qu’au mois de décembre 2010 ou janvier 2011, en raison des procédures de la comptabilité internationale conformément à la réglementation des télécoms », a dit le texte. Toutefois, l’intersyndicale a précisé que son action, loin d’être un défi aux autorités de ce pays, s’inscrit dans la logique de conserver vaille que vaille un des patrimoines économiques du Sénégal. Elle considère que l’instauration d’une taxe sur les appels internationaux à travers le décret N°2010-632 du 28 mai 2010 et le refus d’octroyer la 3G à la Sonatel, est une manière de programmer la mort de cette boite.

(Source : Léral, 14 octobre 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)