twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Facturation de l’électricité : La Sénélec lance le compteur Woyofal

jeudi 24 mars 2005

La Senelec a lancé, depuis le 21 mars dernier, un nouveau système de pré-paiement de l’électricité dénommé « Woyofal » dans le marché sénégalais. Selon le directeur de la communication, Pape Mandaw Corréa, ce système vise à rapprocher le client de cette société d’électricité. Ce nouveau produit présente la particularité de faire de l’électricité un produit de consommation courante que le client pourra acheter et consommer librement, selon le directeur général de la Senelec, Samuel Sarr. Le compteur Woyofal, qui comprend deux parties (une unité de mesure de l’énergie électrique et une interface client), est l’élément essentiel du système. Pour le moment, ce sont deux types de compteurs qui sont mis en exploitation. Il s’agit de Woyofal 1, dont l’unité de mesure et l’interface sont réunies dans un même bloc, et de Woyogal 2 où elles sont séparées.

Au nombre des avantages offerts par ce système, il y a le fait qu’il n’y a plus de frais d’abonnement à payer, les conditions d’accès à l’électricité sont plus douces. Par exemple, pour un premier achat d’électricité, ce sont au moins 10 000 F.Cfa qui sont exigés.

Il n’y aura pas de facture d’électricité à payer et, par suite, plus de coupure pour défaut de paiement et le client pourra acheter de l’énergie en fonction des possibilités financières, mais à partir de 1000 F.Cfa. Ce système a un dispositif, qui permet au client d’être averti au cas où son stock d’énergie est sur le point de s’épuiser. La campagne va se dérouler en trois étapes. La première étape, qui est une phase pilote, concerne les seuls clients de Dakar et vise à faire connaître le service à la clientèle. Pour le moment, ce sont 5000 compteurs qui ont été remis à 9 agences commerciales au niveau de la capitale sénégalaise. La deuxième phase, qui va démarrer dans un délai de 3 mois, verra 15 000 compteurs sur le marché. Quant à la troisième phase, elle démarrera à partir de 2006 et concernera toutes les régions du pays et la vente de l’électricité pourra alors être externalisée au niveau des télécentres et des stations d’essence. Pour le directeur commercial de la Senelec, M. Dia, pour démarrer ce projet, il a fallu 300 millions de nos francs.

MAMADOU SY

(Source : Le Soleil, 24 mars 2005)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)