twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Facebook au rythme de la pénurie d’eau : les dakarois rivalisent d’inspiration et de piquants

vendredi 27 septembre 2013

La pénurie d’eau sous toutes les coutures sur les réseaux sociaux. La soif confère de l’inspiration. Les citoyens sénégalais s’expriment à travers leur mur facebook. Si d’aucuns déversent leur bile, d’autres font de l’humour ou dans l’ironie. Le carton rouge est brandi par certains facebookers tandis que d’autres s’en prennent au logo de la Sénégalaise des Eaux (SDE) qui est modifié, dénaturé à souhait pour exprimer leur mécontentement. Des amis calment le jeu et appellent à « ne pas jeter de l’eau sur le feu », histoire d’apaiser la tension. PressAfrik.com vous plonge dans l’humeur des sénégalnautes.

La tension n’est pas seulement palpable dans les rues de Dakar. Sur les réseaux sociaux, les sénégalais ne se retiennent plus. La pénurie d’eau fait les choux gras des murs et même des profils facebook. Ousmane Badiane Sacoura Waly partage l’inspiration. Pour lui, "cette pénurie d’eau a un coté positif (pas ironique) car ayant visiblement inspiré les sénégalais qui s’en ont mis à coeur joie par une floraison de jeux de mots en veux tu en voila : de l’eau-rreur à l’eau-micide en passant par le peuple eau-primé, l’eau-secours, l’eau-revoir et l’eau-dit avant l’eau-delà". Après une première semaine des expressions « Eau secours, Eau rage, eau désespoir, eau solidarité » entre autres, place maintenant à l’indignation sous toutes les coutures. Face la furie des dakarois, le logo de la Sénégalaise des eaux (SDE) a cédé. On peine à déchiffrer le message qui est véhiculé à travers cet outil de communication, cette identité de la société des eaux.

Si certains facebookers se sont simplement attaqués au nom « Sénégalaise des Eaux » transformé en « Sénégalaise des ennuis », d’autres ont tout bonnement trouvé une place pour un carton rouge bien incrusté dans le logo. Comme si cela ne suffisait pas, l’inscription « carton rouge » remplace « Sénégalaise des eaux ».

Cette forme de manifestation de la colère des habitants de la capitale sénégalaise sur Facebook bien visible sur les profils n’est rien comparée à ce qui se dit sur les murs. Momar Niang a repris une déclaration du DG de la SDE, Mamadou Dia : ’’Toutes les chances ne sont pas réunies pour que cette conduite résiste. On essaie d’aller prudemment". Le journaliste et rédacteur en chef de Ouestaf.com commente cette déclaration : "La déclaration la plus idiote jamais entendue en situation de crise".

Safiétou Kane Ndiaye, journaliste et facebookeuse d’interpeller le chef de l’Etat directement : “Macky SALL a été le président le plus démocratiquement élu, du Sénégal. Plus de 65% des voix. Rien que pour ça, il ne devrait pas accepter de voir son peuple, privé d’eau ne serait-ce que pour deux jours, sans qu’il n’y ait des explications claires et des solutions durables. Nous sommes tous retournés à l’âge de la pierre taillée. Obligés que nous sommes d’aller chercher de l’eau, au bord de la mer, dans les puits. Les plus chanceux peuvent se laver avec de l’eau minérale, d’autres prennent leur voiture pour aller chercher de l’eau dans d’autres quartiers. Et tout cela, ce sont des dépenses de plus, qui n’ont pas été évalués dans aucun budget. Que dire des vendeurs de moutons ? S’ils n’arrivent pas à trouver de l’eau pour abreuver leurs bêtes, ne vont-t-ils pas les perdre ? Macky Sall, le Peuple Sénégalais, ne mérite pas ce traitement. Prenez les décisions qu’il faut, mais prenez-les vite, avant que cette bombe sociale n’éclate entre vos mains. Le PEUPLE A SOIF”.

Ces cris de cœur et récriminations de Sénégalnautes accentuent la tension déjà ravivée par les émeutes de la soif. Un autre confrère, Ballé Preira du bureau des relations publiques des Douanes tente de désamorcer cette bombe sociale en appelant au calme. « Mettre de l’eau sur le feu, apaiser la tension latente. Tout le monde y gagne », a-t-il posté sur son mur.

La Radio télévision Sénégalaise (RTS) en a pris pour son grade. La colère déferlante des dakarois n’épargne pas la télévision nationale. Après avoir suivi il y a quelques jours le Directeur de la SDE en plein journal Télévisé, La Première ministre, Aminata Touré a également fait une déclaration hier sur la chaine publique revenant sur la situation “très critique”. Abdou Rahmane Mbengue dénonce : « la RTS, quand ça va changer, mensonges officiels c’est tout ce qu’il y a à 20h ». Amadou Bassirou Sylla de lui répondre : « La RTS, c’est votre chaine Monsieur Abdou Rahmane Mbengue ! C’est le service public de l’information donc un sacerdoce ! Faites vos suggestions et soutenez-la encore ».

La soif ne semble pas altérer l’inspiration des sénégalais. Il y en a qui ne manquent pas de philosopher. C’est le cas de Kolado Ba. “Jusqu’à ce que la douleur le lui enseigne, l’homme ne sait pas quel trésor est l’eau, citant Lord BYRON”. Son confrère, Babacar Diop lui rétorque : « Grave défaut de mémoire ! L’homme n’est-il pas boue et eau, avant de recevoir le souffle de l’âme ? ».

Certains vont même jusqu’à user de l’ironie ou de l’humour. Tidiane Mansake Tamba prend l’eau comme un trésor. “Je suis sérieux. Les agresseurs ont changé de produit. Attention !!! Les agresseurs s’attaquent aux bassines ou bouteilles et aux pots d’eaux. Il faut que la police renforce la sécurité des porteurs d’eau”.

Lamba Ka

(Source : Pressafrik, 27 septembre 2013)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)