twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Face au déficit criard d’ingénieurs en monétique : Sup de Co et Gim-Uemoa veulent faire émerger des cadres pour l’Uemoa

vendredi 29 janvier 2010

Dans ce monde marqué par l’utilisation du numérique dans tous les domaines, l’Afrique plus que n’importe quel continent a besoin de cadres de qualité. C’est justement pour pallier à ce déficit criard d’ingénieurs en monétique que le Groupe Sup de Co du Sénégal, en partenariat avec Gim-Uemoa a lancé une formation en ingénieurs de monétique et certification numérique.

L’Ecole supérieure de commerce de Dakar et le Groupement interbancaire monétique de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Gim-Uemoa), forte de ces 91 banques réparties dans l’espace sous-régional, ont matérialisé officiellement, avant-hier, le lancement d’un diplôme tout à fait nouveau : le Master en monétique et certification numérique. La cérémonie a été présidée par le Pdg de Sup de Co, Aboubacar Sadikh Sy et le directeur de Gim-Uemoa, Blaise Ahountchende.

Le directeur de Sup de Co Technologie, Habibou Gaye, qui va abriter cette formation de pointe estime que ‘ce master est plus qu’un diplôme, c’est un nouveau métier’. Pour le Pdg de Sup de Co, ‘le Master en certification et monétique est un programme spécifique qui vise à doter la zone Uemoa de cadres compétents dans le domaine de la monétique. Son objectif est de former des étudiants dans cette nouvelle discipline et de les préparer dans le cadre de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences’. Il précisera même que l’objectif du Master est de répondre ‘aux besoins du marché, car il ne sert à rien de former pour former ou pour le simple plaisir d’empocher de l’argent’. ‘Ce qui contraire à notre déontologie’, note le Pdg de Sup de Co. Aboubacar Sadikh Sy se dit convaincu que les sortants seront immédiatement opérationnels et l’emploi est garanti pour eux.

Directeur du Gim-Uemoa, Blaise Ahountchendé est du même avis. Selon lui, cette formation va créer un énorme marché pour les entreprises et les institutions bancaires ; ‘dans la mesure où de plus en plus les paiements se dématérialisent de plus en plus et se font par carte’. En plus, ajoutera notre interlocuteur, ces ingénieurs de très haut niveau en monétique et certification numérique pourront servir dans les 91 banques de l’Uemoa ; celles-ci peuvent désormais faire des transactions grâce à la carte Gim-Uemoa. ‘Il faut s’approprier ce Master en monétique et en faire un outil pour votre carrière’, a-t-il lancé à la parterre d’étudiants qui ont assisté à la cérémonie de lancement, tenue mercredi dernier.

Mamadou Sarr

(Source : Wal Fadjri, 29 janvier 2010)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)