twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Face à des difficultés de s’implanter en dehors du Sénégal, la Sonatel sera « renationalisée » en 2016

dimanche 12 septembre 2010

La Sonatel va être renationalisée en 2016. A en croire le Ministre de la communication, des postes et télécommunications et porte parole du gouvernement, Moustapha Guirassy, la Sonatel a des difficultés de s’implanter en dehors du Sénégal. Chaque fois qu’elle cherche à s’implanter, elle est contrecarrée par l’actionnaire France Télécom.

Moustapha Guirassy a fait comprendre que « l’esprit du Président de la République, c’est d’être en phase avec les travailleurs de la Sonatel. Ils posaient un problème essentiel. Car ce problème c’est la stratégie de croissance de la Sonatel ».

De son avis, le Président, par rapport à la souveraineté nationale, ne peut pas aujourd’hui accepter qu’une entreprise aussi importante que la Sonatel soit dans des conditions, dans des contraintes aussi importantes par rapport à sa survie. Cela a été un axe important sur la plateforme des travailleurs de la Sonatel et le Président a pris l’engagement de négocier avec les partenaires français pour le rachat de ses parts.

« L’Etat veut racheter en 2016 la Sonatel. Et cela en se basant sur les arguments des travailleurs de la Sonatel qui disent qu’ils ont l’expertise, que aujourd’hui ce partenariat avec France Télécom empêche la Sonatel de développer, ou d’assurer son expansion. Mais d’abord ce sont des arguments sur lesquels le Président s’est basé pour dire je vais négocier pour votre compte le rachat de ces parts » a-t-il expliqué ce dimanche dans l’émission grand jury de la Rfm . Et de confier : « des Sonateliens m’ont aussi posé cette question : Est ce que c’est pour reverser ces parts sur le compte de l’Etat ? Je leur ai répondu non, c’est pour justement demander au privé national de respecter ces parts là. Mais ce n’est pas une nationalisation pour confier ces parts à l’Etat du Sénégal, mais c’est pour les redistribuer au privé national.

Papa Mamadou Diéry Diallo

(Source : Pressafrik, 12 septembre 2010)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)