twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Extorsion de fonds : Le récidiviste soutire 600 mille francs à son ex-maîtresse sous menace de publier ses photos de nu sur les réseaux sociaux

vendredi 4 mai 2018

Deux ans d’emprisonnement, dont six mois ferme, 1 million de FCfa à titre de dommages et intérêts. Telle est la sanction infligée au récidiviste, Issakha Diop ce vendredi, par le juge du tribunal des flagrants délits de Dakar. Né en 1987, marié et père de deux enfants, le prévenu a été reconnu coupable du délit d’extorsion de fonds au préjudice de son ex-maîtresse, C. Dème, 20 ans et gérante d’une entreprise de couture.

Le jeune marié, Issakha Diop n’a rien appris de son précédent déboire judiciaire où il avait écopé d’une peine de 4 mois avec sursis, pour avoir publié les photos de nu d’une femme mariée sur les réseaux sociaux.

Raison pour laquelle cette foi- ci, le juge du tribunal des flagrants délits de Dakar ne lui a accordé aucune chance de recouvrer sa liberté. Après une idylle d’une durée de 7 mois au cours de l’année 2017 avec la jeune fille C. Dème, le résident de Golf n’a cessé de réclamer de l’argent à son ex, sous menace de publier ses photos obscènes sur les réseaux sociaux.

C’est ainsi que le maître-chanteur est parvenu à soutirer la somme 600 mille francs à sa victime. Une forte somme récupérée en plusieurs remises, via Orange money.

Ne pouvant plus vivre avec hantise, sa victime lui tend un piège le 4 avril dernier, en lui proposant une partie de jambes en l’air dans un appartement, sis, à la cité Mixta. « Dès que je me suis introduite dans le lieu sus-indiqué, il s’est jeté sur moi. Heureusement que les policiers qui m’avaient accompagné, m’ont rejoint à quelques secondes près dans l’appartement ;avant de procéder à son arrestation. Il a eu à envoyer déjà, une de mes photos de nue à ma grande sœur qui est établie aux États-Unis lorsque, j’avais pris la décision d’arrêter de lui donner mon argent », souligne C. Dème, la vingtaine, habillée d’une taille basse en wax.

Interpelé à son tour, le prévenu fait preuve de mauvaise foi pour se disculper. Alors que tous ses messages et les transferts d’argent ont été retrouvés dans le portable de la partie civile. « C’est elle qui m’offrait gracieusement son argent. Car, je l’aime toujours. N’eut été son père qui a refusé de me donner sa main, j’allais l’épouser », conteste la trentaine Issakha Diop, teint noir, taille moyenne, vêtu d’un ensemble blouson de couleur grise.

Me Ousseynou Gaye a par ailleurs, réclamé 5 millions de nos francs pour tout préjudice confondu pour sa cliente. Après avoir demandé de déclarer le prévenu coupable des faits de tentative de viol et d’extorsion de fonds. « C’est un homme qui a l’habitude de vivre aux crochets des femmes. Lors de sa première comparution devant ce tribunal, il n’avait pas hésité à publier les photos obscènes de sa victime lorsque, celle-ci, avait refusé de lui donner l’argent qu’il réclamait. Il savait aussi que ma cliente est issue d’une famille nantie. Etant chauffeur de son beau-frère, il lui mettait la pression pour pouvoir lui soutirer de l’argent. En plus d’être logé et nourri par les membres de sa belle-famille », révèle la robe noire très en verve.

Le représentant du Ministère public a requis un an ferme contre le prévenu pour extorsion de fonds. Avant de solliciter sa relaxe pour le délit de tentative de viol.

Un réquisitoire qu’a suivi Me Ba, conseil du prévenu, tout en sollicitant une application bienveillante de la loi pour le chef d’extorsion de fonds.

Rendant son délibéré, le juge a condamné le prévenu à deux ans d’emprisonnement, dont six mois ferme pour extorsion de fonds. Il doit également payer la somme de 1 million de nos francs à sa victime.

Kady Faty

(Source : Leral, 4 mai 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)